Nucléaire : un rapport préconise d'assouplir les critères d'indemnisation des victimes

nucléaire tahiti
Rapport loi Erom nucléaire
©Présidence
Un rapport remis ce mardi 20 novembre au Premier ministre Édouard Philippe préconise d'assouplir les critères d'indemnisation des victimes des essais nucléaires en Polynésie française, ainsi que de prolonger jusqu'à la fin 2021 les délais de demandes et recours.
Selon ce document, la précédente législation, jugée trop restrictive, "n'a pas permis d'indemniser un nombre significatif de personnes".

Ce rapport est le fruit du travail d'une commission installée en mai dernier, dans le sillage de la loi Égalité réelle Outre-mer (Erom) de février 2017. Elle est composée de douze membres, dont six personnalités qualifiées, trois sénateurs et trois députés. Parmi eux, Lana Tetuanui. La sénatrice polynésienne se dit satisfaite à l’issue de cette rencontre avec le Premier ministre.

Parmi les avancées obtenues, il y a notamment la consolidation de la nouvelle méthodologie d’indemnisation du CIVEN (le comité d'indemnisation des victimes des essais nucléaires) :

Interview de Lana Tetuanui

 
Nucléaire : un rapport préconise d’assouplir les critères d’indemnisation
Les Outre-mer en continu
Accéder au live