polynésie
info locale

Octobre rose : toutes concernées !

cancer tahiti
Octobre rose : opération d'envergure de prévention du cancer du sein
Octobre rose : opération d'envergure de prévention du cancer du sein
Le programme de dépistage mis en place en 2003 permet aux femmes de 50 ans et plus de bénéficier d’un examen clinique des seins et d’une mammographie gratuits tous les deux ans.
L’objectif est de dépister précocement le cancer du sein et de diminuer ainsi la mortalité due à cette maladie.

Pour re-susciter la sensibilisation du public, le mois d’octobre est un RDV annuel partout dans le monde pour la mobilisation de tous les partenaires et les acteurs contre le cancer du sein. Il donne lieu à de grandes manifestations en hommage aux patientes atteintes de cancer du sein, sous le symbole d’un ruban rose.

Sous la houlette du ministère des solidarités et de la santé, la Polynésie française organise cette mobilisation depuis 2014, avec les acteurs de la santé et les partenaires institutionnels ou associatifs, du public et du privé.

Les professionnels de santé se mobilisent et plus particulièrement dans les îles, dénotent un mouvement de solidarité qui évolue année après année.

Une campagne de communication à la fois humoristique avec Kura qui fait sa mammographie et poignante au travers de témoignages de femmes sera diffusée sur les réseaux sociaux ainsi que sur les chaînes de télévision.

Jusqu’en  2011, le cancer du sein était la premieère cause de mortalité par cancer chez la femme en Polynésie française. Le cancer du sein est devenu la 2e cause de mortalité par cancer chez la femme en 2012 et en 2013 (1ère cause : cancer du poumon).  

Evolution de la mortalité :

En 2011 chez la femme, le cancer du sein était la première cause de mortalité par cancer en Polynésie française (24 décès, soit un taux standardisé sur la population mondiale de 16,9/100 000 habitants). Le cancer du poumon, avec 22 décès et un taux standardisé monde de 16,8/100 000, venait en 2e position en termes de cause de mortalité par cancer chez la femme.

En 2012 chez la femme, le cancer du sein était également la 2e cause de mortalité par cancer en Polynésie française (26 décès, soit un taux standardisé sur la population mondiale de 19/100 000 habitants), après le cancer du poumon (33 décès, taux standardisé monde de 24,2/100 000).

En 2013 chez la femme, le cancer du sein est la 2e cause de mortalité par cancer en Polynésie française (28 décès, soit un taux standardisé sur la population mondiale de 19/100 000 habitants), après le cancer du poumon (29 décès, taux standardisé monde de 19,9/100 000).

Avec 117 nouveaux cas déclarés en 2012 en Polynésie française, le cancer du sein se situe au 1er rang des cancers féminins par sa fréquence. Il représente 45 % de l’ensemble des nouveaux cas de cancer chez la femme (32 % en France en 2012).

136 nouveaux cas déclarés en 2011 en Polynésie française, il représentait 47 % de l’ensemble des nouveaux cas de cancer chez la femme (32 % en France en 2012). Le taux d’incidence standardisé sur la population mondiale était de 105,0 pour 100 000 habitants.

Ces chiffres peuvent être revus à la baisse mais il est nécessaire de se faire dépister. La campagne "octobre rose" incite toutes les femmes de plus de 50 ans à consulter. La sensibilisation concerne également les îles :

A Tubuai, la cellule de promotion de la santé en partenariat avec  la commune, les services du pays, les communautés religieuses ainsi que le comité des femmes  de Tubuai organisent des ateliers de bien-être  et  de sensibilisation  au centre Natieva  à Mataura. Le rendez vous est pris pour la période du 10 au 14 octobre.
Massages, bar à sauna-coiffure-ongles-maquillage, fitness, tressage, couture, confection de bijoux... 

A Rurutu, un concours du plus beau chapeau rose  a été lancé auprès des artisanes de l'île.

A Rimatara , le plus beau panier  fait l'objet aussi d'un concours avec la participation des mamas de l'île.
Les lauréates du concours seront connues le 14 octobre.

Aux Marquises : du 6 au 14 octobre  la campagne de mobilisation  résonnera dans toutes les vallées des Marquises allant des îles du nord aux îles du sud. Objectif : Toucher le plus grand nombre de femmes ainsi que leur entourage.

Plusieurs activités sur le bien- être, des rencontres pour des groupes de paroles seront organisées en collaboration avec toutes les forces vives présentes aux Marquises : communes, associations, communautés religieuses...

Fitness, bien-être , rencontres culturelles, marche pour ta santé, cuisine santé, jeu concours, tout un programme pour  sensibiliser et mobiliser les femmes à faire leur radio des titis.

Promouvoir le dépistage précoce et la prévention  du cancer du sein reste le point focal des professionnels de la santé des îles sous le vent.
Muni de courage  et de passion pour leur métier, le  binôme de la cellule de promotion de la santé se déplacera sur toutes les îles du 6 octobre au 1er novembre pour rencontrer le maximum de femmes  et débattre  sur les modalités de prévention du cancer des titis.

Pour optimiser  les rencontres, des activités sportives et culinaires  sont programmées  sur toutes les îles en partenariat avec les confessions religieuses et la commune




OCTOBRE ROSE (Guenaelle)
Il y a eu le noir.
L’annonce. Les mots qui giflent, qui claquent, qui griffent.
Certains se souviennent que ce jeudi là il faisait beau.
Toi tu sais qu’il faisait noir, et moche, et froid. Et que le ciel était bas.
Il faisait noir comme la nuit, la peur, l’injustice, le pourquoi.
Noir comme ces phrases qui t’ont abîmée bien avant tout le reste.
Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi.
Pourquoi toi.

Il y a eu le rouge.
Comme on se relève, et comme on combat.
La guerre contre son corps. Ou plutôt avec lui. La lutte pour la vie.
Le regard debout, même quand la maladie te couche.
Surtout quand la maladie te couche.
Toujours debout.
Toujours.
Debout.

Il y a eu le vert aussi.
L’espoir. La vie qui continue.
Parce-que tu n’étais pas le cancer. Tu as eu le cancer, nuance.
Toi tu étais cent fois plus que ça. Tu étais tout, mais pas ça.
Tu as appris à écouter tes envies, tu as démultiplié les projets.
Malgré la maladie.
Cet adversaire, « cancer », ne t’a jamais rendue moins belle. Il a souligné ta force.

Il y a eu le blanc.
Des hôpitaux, des blouses blanches.
Le blanc des aller-retours, de chez-toi à là-bas.
Tu as mis tellement d’énergie à effacer l’inquiétude et la peur dans les yeux de ceux que tu aimes.
Tu leur disais que « non, ça va, ça fait pas trop mal ».
Même quand ça faisait un putain de mal de chien.
Ça fait mal, mais ça fait rien.
(Ça fait mal.
Très mal.
Mais toujours moins mal que la peine dans leurs regards).

Le jaune enfin. De la victoire, de la rémission.
Jaune soleil, jaune éclatant, jaune bouton d’or.
Le jaune dédié à celles qui auraient aimé s’en parer de ce jaune lumière. S’en emparer.

Aujourd’hui il y a le rose.
Une prise de conscience et de position.
Un armistice autant qu’un combat.
Un mois pour faire front, tous ensemble.
Pour faire perdre du terrain à cette maladie qui t’a pris un sein.

Prévenir pour mieux guérir. Mais surtout entendre, aimer, comprendre.
Le regard toujours debout.

#Octobrerose.
Profil FB : par dessus la jambe



Publicité