Outremer : les parlementaires contraints de voter le budget sans l'avoir examiné

assemblée nationale tahiti
assemblée nationale
Le gouvernement français a soumis le budget outremer trop tard selon les parlementaires. Ces derniers ont qualifié la situation de « pas sérieuse ».
A l’assemblée Nationale, le budget pour les Outre-mer a été adopté mardi soir à Paris, par 75 voix pour et 28 voix contre.

La République en marche, le Modem et l’UDI ont voté pour. Les Républicains, les socialistes, les Insoumis et les communistes ont voté contre. Mais ce qui a particulièrement marqué les débats, c’est le manque de transparence du gouvernement dénoncé par l’opposition. Car les députés n’ont pas reçu avant les débats, le document budgétaire qui détaille le projet de budget du gouvernement.

Le reportage de Serge Massau :

Le reportage de Serge Massau

Pour la Polynésie, le niveau de la Dotation globale d’autonomie reste stable.

Moetai Brotherson a voté contre ce budget. Et Nicole Sanquer « a fait savoir qu’elle avait voulu voter pour ». Un budget qu’elle juge globalement satisfaisant pour la Polynésie même si les discussions se poursuivent avec l’Etat. 

Nicole Sanquer au micro de Serge Massau

Mais plusieurs députés ont critiqué le manque d’écoute du gouvernement et l’absence de transparence du gouvernement, qui a attendu l’ouverture de la séance pour transmettre aux députés le document budgétaire qui détaille le projet de budget du gouvernement. C’est le cas de Moetai Brotherson. Il critique la méthode du gouvernement, qu’il juge pas sérieuse.

Il est interrogé par Henri Elie :

Moetai Brotherson au micro de Henri Elie

Outremer, les parlementaires contraints de voter un budget sans l’avoir examiné