Ouverture du ciel, la Polynésie se prépare au retour du coronavirus

coronavirus tahiti
Jacques Raynal
©polynesie.la1ere
Avec l’ouverture du ciel polynésien à l’international à partir du 15 juillet un éventail de nouvelles mesures sera mis en place pour éviter la propagation du covid-19. Tests obligatoires, logiciel de suivi, nouveau numéro d'urgence. Inventaire. 

Réouverture des frontières


À partir du 15 Juillet il n'y aura plus de quarantaine obligatoire à l'arrivée en Polynésie. Les autorités rappellent la nécessité de maintenir la vigilance et les gestes barrières car le virus pourra alors revenir sur le territoire. Pour se préparer à cette éventualité un certain nombre de mesures sont mises en place.
​​​​​​

Augmentation des effectifs


La direction de la santé va augmenter ses effectifs aux Iles du vent mais aussi dans les archipels et surtout aux Iles sous le vent où les principaux touristes devraient se rendre.
​​​​​​

10000 nouveaux tests


Le Pays en dispose actuellement de 7 000, le centre hospitalier en a également, une nouvelle commande de 10 000 tests est en cours. En plus des tests traditionnels, des tests salivaires seront également commandés explique le ministre de la Santé :

Jacques Raynal au micro d’Axelle Mésinèle


​​​​

Un logiciel de suivi epidemiologique


À partir du 1er Juillet un logiciel dénommé Firiora permettra de mieux identifier les personnes symptomatiques car il pourra se servir des informations remplies par les voyageurs dans le dispositif ETIS avant de prendre l’avion. Ce logiciel sera utilisé par les professionnels de santé. Il permettra en cas de nouveau cas de retrouver rapidement les personnes qui auraient été en contact avec le patient infecté. L'idée est de casser très rapidement la chaîne de transmission pour éviter au virus de se répandre. 
 

Nouveau numéro, le 40 455 000


Une plateforme téléphonique le 40 455 000 sera mise en place dès le début du mois de juillet pour les personnes revenant de voyage et qui ressentent des symptômes. Elles seront alors prises en charge par les autorités compétentes.

Quant à la cellule de crise Covid-19, elle fermera ses portes le 3 juillet. Par ailleurs le président Edouard Fritch a remercié, hier le district de Changning, au travers du consul de la République populaire de Chine, Shen Zhiliang, pour son don de 50 000 masques à la Polynésie française.