Tamatoa : une cérémonie pour dire adieu

disparition papara
Cérémonie Tamatoa, pilote disparu
©Natacha Szilagyi / Polynésie la 1ère

Malgré l'absence de réponses, il lui ont dit adieu. La famille et les proches de Tamatoa, disparu il y deux semaines alors qu'il pilotait un Technam, se sont retrouvés sur la plage Taharuu à Papara, samedi 27 mars. Un rassemblement improvisée pour commencer son deuil.

Il a été vu pour la dernière fois ici, dans le ciel de Papara, il y a quinze jours. Tamatoa, 17 ans, pilote en formation, est parti vers le large, définitivement.... C'est cet adieu débordant de questions que sont venus lui dire ses proches, touchés par l'élan de solidarité qui a suivi sa disparition.

"Je crois qu'en deux jours, on a récolté un million de Fcfp. Ca nous a pris supris, en même temps, ça nous a fait chaud au coeur. On a clôturé tout de suite parce qu'on ne voulait pas abuser", confie Avaro Neagle, tante du jeune homme. La famille souhaite utiliser l'argent en toute transparence et espère avec cette somme obtenir des images satellites de la Nasa à l’instanté de la disparition avec le dernier signalement de l’avion, ou encore financer un quart d’heure de sonde pour explorer les fonds sous-marin. 

Ses copains de classe étaient là, aussi pour la cérémonie, ceux avec qui ils devaient passer son bac cette année. "Quand on l'a appris, ça nous a fait un choc. Si on est là, c'est pour soutenir la famille et à la fois pour lui rendre hommage", soufflent Thomas et Alexandre, des amis de Tamatoa. 

 

Cérémonie Tamatoa, pilote disparu
©Heipua Teuira / Polynésie la 1ère

 

L'enquête est bientôt terminée, et l'hypothèse du problème technique semble écartée. La famille rêve de faire parler les fonds marins et les images satellites, mais la bataille s'annonce laborieuse. "Je pense qu'on a un infime espoir de le retrouver ou alors au moins avoir des petits bribes d'avion quelque part, d'ici quelques années, dans un pays", confie Avara Neagle. Les parents de Tamatoa voulaient une cérémonie culturelle traditionnelle, à l'endroit où leur fils a vécu et volé pour la dernière fois. Aux côtés des proches du disparu, les bénévoles qui ont participé aux recherches. Des recherches interrompues qui n'ont apporté aucun élément nouveau.

"C'est très très délicat. Il faut que les mots soient posés et faire attention aux mots qui peuvent dire autre chose", explique Taua Tauapaohu, animateur de la cérémonie. Sa famille et ses amis lui ont dit aurevoir avec l'espoir de comprendre un jour pourquoi Tamatoa n'est pas rentré.