Prêts à dormir sur le trottoir pour un stand au salon Made in Fenua

salon papeete
Prêts à dormir sur le trottoir pour un stand au salon Made in Fenua
©Aiata Tarahu
Le salon Made in Fenua se tiendra du 30 avril au 3 mai. Le système a peu changé depuis sa création, puisqu'il faut toujours aller à la CCISM et réserver un stand sur la base du premier arrivé, premier servi. Pour certains, l'attente a commencé dès mercredi après-midi, veille des inscriptions.
Le salon Made in Fenua se déroulera du 30 avril au 3 mai 2020 à To'ata. Ce sera la 20ème édition de cet événement incontournable et très attendu, et avec une centaine de stands à peine, les places sont rares et chères. Il y a 101 stands, pas un de plus. Ce qui semble être peu, trop peu, au point que certains artisans avaient déjà pris place devant les locaux de la CCISM, mercredi après-midi, pour être les premiers servis à l'ouverture des locaux jeudi 27 février à 7h30. 

Dès 16h mercredi, une vingtaine de commerçants étaient donc positionnés sur le trottoir, prêts à passer la nuit dehors. Le règlement est jugé archaïque et du côté de l'organisation, on promet de faire le nécessaire pour l'année prochaine.

Mais ce jeudi 27 mars, dès 6h, 96 personnes sont dans la file d’attente devant les grilles d’entrée du pôle entreprises de la CCISM. 77 d’entre elles sont là depuis hier 11h00.
 

Jour J pour les inscriptions, scène incroyable


Le stand de 9m2 coûte entre 100 et 110.000 Fcfp pour 4 jours d’exposition. Alors certains ont pris leurs dispositions et n’ont pas hésité à dormir devant les grilles d’entrées. « On m’a dit que les gens de Moorea prenaient le dernier bateau, donc ils arrivent vers 18h. Moi, je suis là depuis 11h [mercredi 26 février ndlr], j’ai attendu avec ma petite de 3 mois, jusqu’à 17h, pour que le papa la récupère après le travail. Mon père m’a relayé à 23h, hier soir. Je suis revenue ce matin à 6h [ce jeudi 27 février ndlr] », explique une exposante de textile qui a participé à tous les salons en 20 ans.

Un autre dans la file d’attente dénonce un manque d’organisation. « Vous allez voir quand les grilles vont s’ouvrir, ça va être le bordel, il n’y a plus de respect ».

Hier soir et afin d'éviter l'anarchie, ce sont les artisans eux-même qui ont tenté de prendre en charge l'organisation des inscriptions en réalisant une liste des noms par ordre d'arrivée. 
 

Le salon de l’année


Au fur et à mesure des années, le salon a gagné en notoriété. C’est le rendez-vous des créateurs de la Polynésie. 100% local. Des bijoux aux stylos en passant par des mets du terroir, les créations du salon Made in fenua se multiplient pour coller au mieux au fameux label. Un savoir-faire mis en valeur chaque année par des artisans chevronnés pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Ce matin à l'aube, la foule d'exposants était au rendez-vous et autant dire que l'ambiance était éléctrique. Certains grincent des dents du fait qu'un seul exposant puisse réserver plusieurs stands et surtout qu'aucune sélection ne soit faite.
 


Aiata Tarahu était sur place :

Dans la journée, l'Atelier Prokop, spécialiste de la gravure sur nacre depuis de nombreuses années, a fait part de sa déception sur son compte Facebook, apprenant qu'il ne pourrait pas y participer cette année : 


Voici un aperçu des commentaires postés sur les réseaux sociaux :

 
commentaire
ccism
jjj
 
Prêts à dormir sur le trottoir pour un stand au salon made in fenua