Rafle des chiens à Papeete : la mairie jugée coupable

sécurité papeete
Chiens SDF
Après le ramassage forcé et la mise en cage de chiens appartenant à des personnes sans domicile fixe le 18 juin, la mairie a été condamnée à remettre les animaux de compagnie à leurs propriétaires et à verser une amende de 100 000 cfp.
8 jours après cette rafle des chiens décidée par la mairie pour raison de sécurité, deux personnes sans domicile fixe ont porté l’affaire devant le tribunal administratif pour demander que leurs compagnons leur soient rendus.

Les parties ont été entendues mardi 26 juin dans la matinée. A 15 heures, le tribunal a rendu son jugement. Il enjoint la commune de Papeete à rendre les chiens à leurs propriétaires dans un délais de 24 heures pour certains et à remettre les chiens à une association de défense des animaux sur demande d'une autre partie. Les juges enjoignent également la mairie à verser la somme de 100 000 cfp.
 
Rafle des chiens à Papeete, la mairie jugée coupable

 
Angéline Tevaria
©TD

Parmi les parties concernées, Angeline Tevaria, 31 ans est SDF depuis 5 ans. Elle vit dans un squat à papeete. Ses trois chiens ont été récupérés par la police municipale chez elle. La trentenaire est handicapée à 50%. Ses chiens représentent pour elle des compagnons indispensables.
 

Angéline Tevaria au micro de Titaua Doom

Avant la décision du tribunal administratif, maître Annick Allain-Sacault, avocate de la partie civile dénonçait quant à elle, l'illégalité des pratiques de la commune de Papeete.

Maître Annick Allain-Sacault au micro de Titaua Doom