Remaniement ministériel : Edouard Fritch nomme Jean-Christophe Bouissou vice-président

gouvernement de polynésie papeete
Edouard Fritch et Yvonnick Raffin
©Ismael Tahiata / Polynésie.1
Six jours après avoir écarté Tearii Alpha de la vice présidence, E. Fritch nomme J.C Bouissou N°2 du gouvernement. Suite à la démission de Nicole Bouteau, il distribue ses maroquins à Yvonnick Raffin (tourisme), Christelle Lehartel (dialogue social) et René Temeharo (relations institutionnelles).

Edouard Fritch est revenu sur les motivations qui l'ont poussé à démettre Tearii Alpha de ses fonctions de vice-président du gouvernement. "Sa position n'est pas compatible avec ses fonctions de numéro 2 du gouvernement" a indiqué Edouard Fritch, tout en soulignant qu'il lui renouvelait sa confiance et qu'il avait encore deux mois pour se mettre en conformité avec la loi sur l'obligation vaccinale. 

Tearii Alpha reste donc au gouvernement en tant que ministre de l'agriculture, de l'économie bleue, des domaines et de la recherche. Edouard Fritch n'envisageait pas d'exclure Tearii Alpha

C'est un ministre compétent et un compagnon politique de longue date. Je confirme qu'il va rester au gouvernement.

 

Afin de lui succéder, Edouard Fritch nomme Jean Christophe Bouissou ministre du logement, de la redistribution et de la valorisation des terres domaniales. Le président du Pays confie ses difficultés à trancher : "Pour ce qui me concerne, le choix n'est pas facile. J'ai autour de moi des compagnons fidèles et loyaux." Finalement, il choisit J.C Bouissou, soulignant "ses qualités humaines et ses capacités de travail.

Nouveau ministre du tourisme ?

 

Quant à la démission de Nicole Bouteau - nommée ministre du tourisme et du travail, chargée des relations avec les institutions dans le gouvernement Fritch en 2018 - le président du Pays a annoncé que les portefeuilles seraient répartis entre trois actuels ministres :

  • Yvonnick Raffin pour le tourisme
  • Christelle Lehartel pour le dialogue social
  • René Temeharo pour les relations institutionnelles

Edouard Fritch dit désormais vouloir se consacrer sur le vote du budget qui doit être prêt d'ici mi-novembre. Ensuite, il procèdera au remaniement du gouvernement en nommant un ministre unique pour la gestion des portefeuilles anciennement détenus par Nicole Bouteau.

Pour mémoire, Nicole Bouteau a présenté sa lettre de démission au président du Pays vendredi 5 novembre 2021. Une démission actée par Edouard Fritch le mardi suivant.

J'ai acté sa démission hier, je le regrette. J'apprécie le travail qu'elle a réalisé, surtout durant la crise. Elle conserve toute mon estime et ma reconnaissance.


La désormais ex-ministre du tourisme s'opposait au maintien de Tearii Alpha dans l'équipe gouvernementale, suite à son refus de se faire vacciner, en contradiction avec la loi sur l'obligation vaccinale. 

Pour Nicole Bouteau, garder l'ex-vice président au gouvernement est une incohérence, un manque de crédibilité : "comment peut-on accepter (...) qu'il puisse continuer à siéger au sein du conseil des ministres en expliquant qu'il ne peut pas se faire vacciner ? (...). Nous avons des gouvernants qui, finalement, sont au-dessus des lois, au moment le plus dur de la crise et sur une politique publique importante qui est celle de la vaccination" a t'elle déclaré.

Edouard Fritch a profité de son intervention pour rappeler que seuls 53% de la population totale était actuellement vaccinée (67.2% des plus de 12 ans) et que c'était trop peu au regard de la reprise de l'épidémie en Europe.

Il a toutefois souligné qu'aucun décès lié au covid n'avait été enregistré en Polynésie depuis le 26 octobre mais a appelé tous les Polynésiens à se faire vacciner pour lutter contre la propagation du virus.