Papenoo: les associations et les riverains contre le crématorium

économie tahiti
Crématorium Saint-Denis
©Réunion 1ère

Le projet d'un crématorium sur les hauteurs de Nivee à Papenoo n’est pas encore sorti de terre qu’il fait déjà débat. En dépit d'une réelle demande, une telle structure serait contraire aux moeurs et anti écologique estiment ses détracteurs.
 

La construction d'un crématorium est envisagée sur les hauteurs de Nivee à Papenoo. Une demande a été déposée en ce sens par le promoteur Dominique Auroy afin que 2 000 mètres de terres défrichées accueillent son projet. 

Les associations de protection de l’environnement ne voient pas d’un bon œil ce projet et seraient même prêtes à bloquer les travaux : « On est contre le projet car c’est pour un bénéfice personnel et non au service de la communauté. C’est fait pour qu’une personne fasse fortune » affirme Vincent Maono, membre de l’association Mata Ara. Pour les polynésiens, se faire incinérer n’est pas dans les coutumes : « Les gens ne sont pas prêts. Pour l’imaginaire collectif, quand on est enterré, nos corps se lèvent » ajoute-t-il. 

Dans le but de consulter la population sur l'implantation d’un crématorium dans sa commune, Teuira Letourneux, maire adjoint de Hitià o te ra a, a publié sur sa page Facebook un sondage : « 90 % des personnes qui ont répondu sont contre le projet. » 
Pour les membres des associations, les plateaux disponibles devraient utiliser les terres agricoles de façon plus écologique.

Le projet répond néanmoins à une véritable demande puisque l'on estime à  plus de 200 le nombre de personnes incinérées chaque année à grands frais en Nouvelle Zélande.