[Patitifa] Des volcans aux lagons

à ne pas manquer tahiti
[Patitifa] Des volcans aux lagons
©Polynésie La 1ère

Bora Bora est un volcan assis sur un des plus beaux lagons du monde. Mais, cette digue naturelle, qui protège les lagons depuis des millénaires, s'effrite. Voilà pourquoi, la Polynésie attire aujourd'hui de plus en plus de scientifiques dans son laboratoire grandeur nature.

Les îles de la Société auxquelles appartiennent Tahiti, Huahine, Bora Bora ou encore Raiatea se sont formées en quelques millions d'années à partir de ce que l'on appelle un "point chaud". Régulièrement, à plusieurs millions d’années d’intervalle, celui-ci s’active et forme un nouveau volcan qui perce la surface de l’océan et devient, une fois éteint, une île haute.

Au cours des millénaires, l’île haute, très lourde, s’enfonce lentement sous son propre poids pendant que le récif corallien qui l’entoure croît par la construction continuelle de nouveaux coraux. Ainsi, plus l’île s’enfonce, plus le lagon s’élargit. Lorsqu’il n’y a plus aucune trace du volcan englouti, l’île continue d’exister sous la forme d’un atoll, anneau corallien entourant le lagon, sertie de quelques îlots de sable, les motu.

À un jet de pierre de Tahiti, Mehetia est le plus jeune volcan de Polynésie. Il s’est éteint il y a environ deux mille ans mais témoignait encore d'une activité volcanique jusqu’en 1981… plus de 3 500 secousses, très puissantes, ont été enregistrées entre le mois de mars et celui de novembre !

À Mehetia, pas de barrière de corail ni de lagon. Pas de plages non plus. Les pentes abruptes du volcan plongent directement dans l’océan. C’est Samuel Wallis qui, le premier, aperçoit l’île de Mehetia au milieu du XVIIIe siècle… En tentant d’y débarquer, il ouvre le feu sur la population… deux cents habitants se partageaient à cette époque les 250 hectares du volcan…

Aujourd’hui, l’île est déserte et ne reçoit plus que quelques privilégiés ayant obtenu l’autorisation d’y débarquer. Car c’est maintenant une propriété privée…

 

 

Fiche technique

Réalisation : Hervé Corbiere

Production : Antipode avec la participation de France Télévisions

Ecrit par : Heiura Itae Tetaa 

Durée : 52 minutes