Pauline : "je parle pour éviter d'autres suicides"

journée mondiale tahiti
Pauline-suicide
Pauline a perdu son petit-fils qui s'est pendu suite à un accident de voiture dans lequel sa femme est décédée. ©Polynésie 1ère
Samedi 10 septembre se déroule la 14e journée mondiale de prévention du suicide. Nous vous proposons de regarder le témoignage poignant d'une grand-mère, Pauline, qui a perdu son petit-fils. Le jeune homme s'est pendu suite à un accident de voiture dans lequel sa femme est décédée.
À l’échelle mondiale, on estime qu’un suicide a lieu toutes les quarante secondes et une tentative toutes les trois secondes, ce qui correspond à un million de suicides chaque année. La Journée mondiale du 10 septembre vise donc à sensibiliser nos communautés à l’ampleur du problème et aux façons de le prévenir.

En Polynésie française, le suicide est la première cause de mortalité chez les jeunes. Le suicide est un drame intime qui frappe très fortement les entourages. Pauline a perdu son petit-fils dans de terribles ciconstances. Après un accident de voiture ayant entrainé la mort de sa femme, le jeune homme s'est pendu quelques mois plus tard. C'est Pauline, avec l'aide des gendarmes, qui a dû décrocher son petit-fils de la corde.


Malgré une peine immense, Pauline a choisi de témoigner face à la caméra pour, peut-être, prévenir d'autres suicides dans d'autres familles. Cette grand-mère espère que son témoignage aidera d’autres personnes à trouver les mots avant qu’il ne soit trop tard. Son impression est que les professionnels de santé n’ont pas su déceler la gravité de la faille où ce jeune homme de 21 ans était plongé depuis l’accident de voiture qui avait coûté la vie à son épouse.
Suicide : une journée pour ne pas oublier

Des activités pour sensibiliser au suicide


Pour sensibiliser les familles au suicide, l'association SOS-Suicide organise dans le cadre de cette journée mondiale de prévention, différentes activités. Samedi 10 septembre, l’association tient un stand d’information dans les jardins de Paofai. "Aujourd'hui, les jeunes ont l'impression d'être des nuls. On doit leur redonner confiance, et la valeur d'eux-mêmes", explique l'un des participants à cette journée mondiale.

Journée mondiale suicide 2016


L'association sera aussi présente dimanche, dès 7h00 à la mairie de Pirae pour le départ de la randonnée cyclo « tour de l’île » organisée par l’AS cyclisme Pirae.


Les inscriptions sont fixées à 1 500 fcp. Les recettes seront totalement reversées à SOS-Suicide Polynésie.