Père Auguste : « Les choses bougent dans le bon sens au CIVEN »

nucléaire tahiti
association 193
©GT - Polynésie 1ère
Selon le Père Auguste, le premier vice-président de l’association 193, 16 dossiers polynésiens ont reçu, ce mercredi 23 janvier, l’aval du Comité d’indemnisation des victimes du nucléaire.
Le Père Auguste se réjouit du changement d'attitude du CIVEN. Selon le premier vice-président de l’association 193, le Comité d’indemnisation des victimes du nucléaire a donné son aval, mercredi 23 janvier, à 16 dossiers polynésiens. " Le CIVEN reconnaît le lien de cause à effet entre leurs maladies, la situation et les essais nucléaires, sans même passer par les auditions " nous a expliqué le Père Auguste.

Cette bonne nouvelle vient s'ajouter aux recommandations, hier, du rapporteur public du tribunal administratif de Papeete. 9 dossiers en rapport avec le nucléaire ont été audiencés. Dans ces affaires, 9 victimes civiles ou leur ayants-droit ont demandé l’annulation de la décision de rejet de leurs dossiers par le CIVEN.

Si le tribunal administratif suit les conclusions du rapporteur public, la décision " peut faire jurisprudence pour tout le monde " selon le Père Auguste.
 

Père Auguste : " C'est une décision qui peut faire jurisprudence pour tout le monde"


Le rapporteur public a demandé, en outre, une nouvelle expertise sur le montant des réparations causées par la maladie des 9 requérants. La décision du tribunal administratif est attendue la semaine prochaine.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live