Peut-on avoir confiance en tous les jouets vendus dans le commerce ?

vie locale tahiti
joeuts
©Polynésie la 1ère

En Polynésie, la direction des affaires économiques a contrôlé 39 commerçants et distributeurs pour 1700 références cette année. Aucun problème à signaler, les professionnels du secteur semblent jouer le jeu. Tous répondent aux normes minimales exigées mais attention toutefois aux contrefaçons.

 

Certains jouets sont-ils plus fiables que d’autres ? Des normes existent afin de s'assurer de la bonne qualité des produits estampillés : ISO, NF ou encore CE. Suite à un arrêté de 2009, tous les jouets doivent répondre aux normes européennes. Ainsi, la plupart des enseignes commandent des produits réglementaires. "Les produits made in China que nous avons, il y en a pas beaucoup. Ce qu'on souligne est que les produits qui viennent de Chine respectent les normes européennes", confie Tauhia Rohi, caissière-vendeuse. 

D’après les contrôles de cette année, aucune fraude n’est à signaler. Mais, les contrefaçons peuvent arriver dans les rayons. En général, le Polynésien est un client plutôt confiant. Attention toutefois au sigle CE, qui n'est pas une norme mais un marquage, comme l'explique Sabine Bazile, directrice des Affaires économiques. "C'est un signe permettant à priori de considérer qu'un jouet respecte les dispositions légales applicables sur le territoire de l'Union Européenne mais pour autant il n'est pas suffisant. Ce marquage CE est une auto-attestation du producteur du jouet, cela ne l'exonère pas ensuite de justifier que le jouet en question respecte bien les exigences minimales de sécurité".

Lorsque les lettres CE sont bien séparées, il signifie conformité européenne. Mais quand les lettres sont collées, il signifie china export : une marque chinoise ayant contrefait le sigle européen, à éviter donc.