Photovoltaïque, une économie importante d'énergie et financière

énergie tahiti
photovoltaique
©Polynésie la 1ère

Le 22 janvier dernier, la société EDT annonçait avoir battu un record de production photovoltaïque sur Tahiti. L'occasion de s'intéresser à cette énergie renouvelable. Focus aujourd'hui sur une entreprise d'Arue qui investit depuis 2016 dans le solaire et qui réalise ainsi une économie conséquente.

Dans cette usine de production laitière, la consommation en électricité est importante. Pasteurisation, mise en cuve ou conditionnement, des process plutôt gourmands en énergie. "En 2015, ça représentait 925 000  kilowatts par an et en 2019, avec les nouveaux investissements, les machines consomment moins. On est passé à 725 000", souligne Xavier Fondecave, président directeur général de l'entreprise Sachet. 

Une première installation photovoltaïque en 2016 a permis de convertir 20% de la consommation électrique en solaire. Après une deuxième phase d'extension en 2020, la part du solaire est passée à 53%. "Notre consommation électrique a énormément chuté puisqu'en 2015, on payait à EDT 31 millions de Fcfp, en 2020, seulement 20 millions de Fcfp et en 2021, on prévoit 17 millions de Fcfp", précise t-il. 

Depuis 2019, les demandes en terme d'installation sont en augmentation de 40% avec 2400 producteurs sur Tahiti et 300 dans les îles. Mais les productions hydroélectriques et thermiques restent pour l'heure majoritaire en l'absence de batterie de stockage. "Le photovoltaïque, une fois qu'un nuage passe une zone, on perd tout de suite la production. Il faut que la puissance des groupes soit présente pour fournir l'énergie perdue aux consommateurs", explique Mehiti Alain, responsable producteurs indépendants.