publicité

Pollution : le côté obscur de l’informatique

Samedi 10 août à Pirae, une collecte d'appareils électroniques périmés, des encombrants polluants dont on ne sait que faire.  Fenua ma en a récupéré 9 tonnes.

  • ir
  • Publié le , mis à jour le
On ne jette pas dans la nature les vieux téléphones portables, les ordinateurs, pas plus que les tablettes. Et pour cause, ce sont des objets polluants, au même titre que les batteries et les piles.

Leurs composants mettent des années à se déliter et sont toxiques pour la nature.
Mais qu'en faire, une fois qu'ils sont inutilisables ?

Fenua Ma a entamé depuis deux mois des collectes d'outils électroniques hors d'usage, et la population adhère.

Voici quelques images de cette collecte, des images de Titaua Doom.
Collecte de déchets informatiques

Après Papeete, Fenua Ma a prévu d'organiser d'autres collectes dans d'autres communes de Tahiti.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play