2022 sous l'auspice du tigre d'eau

fêtes de fin d'année polynésie française
Tigre d'eau, nouvel an chinois 2022 ©Polynésie la 1ère
L’année du buffle de métal s’achève. À partir du 1er février, l’année 2022/2023 sera placée sous le signe du tigre d’eau, selon le calendrier chinois. Et comme chaque année depuis 12 ans, François Lam a préparé l’animal pour la cérémonie d'ouverture du nouvel an chinois.

François Lam a fabriqué les 12 signes de l’astrologie chinoise pour les festivités du nouvel an chinois. Si ces festivités sont à nouveau annulées, la célébration du signe chinois reste incontournable. Vous pourrez donc admirer la sculpture du tigre, spécialement retapée par François Lam, l’artisan officiel des animaux de l’horoscope chinois.

Fougue

Entre l’eau, source de vie et le félin, symbole de puissance, l’année 2022 vous accueille. Placée sous le signe du tigre d’eau, elle s’annonce fougueuse. C’est la deuxième fois que François ressort son tigre en mousse, sculpté 12 ans auparavant. Il lui a fallu quatre jours pour remettre l’animal en état.

François est d’origine chinoise, mais il est né et a grandi à Tahiti. Sculpter les animaux de l’horoscope chinois lui permet de garder un lien avec ses racines. Dans la culture chinoise, le tigre est le roi des animaux. Il représente la puissance et la force. Mêlé à l’eau, il symbolise une année riche, fertile et abondante.

2 fois annulées

Les festivités du nouvel an chinois sont annulées, pour la deuxième année consécutive, regrette Marita Liu-Sing, présidente de l’association Sinitong. “L’association Sinitong est désolée, cette année, d’annoncer que, comme l’année dernière, il n’y aura pas de festivités. Il n’y aura pas de journée culturelle comme on a l’habitude d’en voir au Temple. Il n’y aura pas de défilé des lanternes. Tout cela, pour respecter les mesures barrières puisqu’on ne peut pas faire d’attroupements.” 

Seule la cérémonie d’ouverture sera célébrée le 1er février au Temple Khanti à Mama'o et en comité restreint, pour honorer l’année du Tigre. L’animal sera ensuite exposé à la CCISM jusqu’à l’année prochaine.  

Et sachez également qu’il est possible d’admirer les autres sculptures des signes astrologiques chinois signées par François à la Présidence. 

Regardez le reportage de Mereini Gamblin, Heiarii Tahiata et Patita Savea :

©polynesie