45 000 Polynésiens perdent leur pass vaccinal ce jour

coronavirus polynésie française
Pass vaccinal ©Polynésie La 1ère
Plus de 40 000 Polynésiens perdent leur pass vaccinal faute de rappel ou d'infection. À peine instaurée en Polynésie, les règles changent. Une décision du gouvernement central, qui s'applique aussi à la Polynésie, avant même que les Polynésiens n'aient eu le temps de s'adapter.

"J’ai eu ma troisième dose la semaine dernière". Cette jeune femme a été prévoyante. Après l'annonce du pass vaccinal, elle est partie faire sa dose de rappel. Mais d'autres se sont fait prendre de cours. Il faut dire qu'une semaine après seulement l'entrée en vigueur le 8 février dernier du pass vaccinal, le dispositif change : le gouvernement central a en effet décidé de réduire le temps entre la deuxième injection et le rappel.  

"C’est une décision métropolitaine, réduction du temps pour pouvoir faire sa troisième dose, c'est-à-dire le rappel. De sept mois c'est passé à quatre mois. Et, c'est toutes les personnes qui se trouvent dans ce délai au-delà des quatre mois qui sont relativement nombreuse", explique Jacques Raynal, le ministre de la Santé. 

Aujourd’hui, c’est donc une personne sur six qui sont concernées par ce changement. Mais pas de panique, si vous devez partir en voyage, vous pouvez faire votre troisième dose et récupérer votre QR code au bout de 7 jours. Quant aux personnes positives, le processus ne change pas vraiment… "Avec un certificat de rétablissement, vous pouvez avoir votre pass vaccinal. Elles  devront le faire après six mois", précise le ministre de la Santé. 

Certains l’ont compris. Depuis  une quinzaine de jours, cette pharmacie de Papeete ne désemplit pas. Nombreux viennent se faire dépister contre la covid, la faute bien sûr au Omicron. Mais, d'autres en profitent aussi pour chercher le fameux sésame…

"Ils veulent le papier, le certificat de rétablissement qui est valide 11 jours après le test. Ce qui permet d’avoir un sursis de quatre mois avant la dose de rappel. Ça remplace cette dose de rappel pour avoir le pass vaccinal", explique Florent Hois, pharmacien adjoint. 

Il y en a donc qui joue le temps car il se dit que le pass vaccinal pourrait bien sauter d’ici la fin mars…

©polynesie