publicité

Le 49ème Forum du Pacifique : des défis et des enjeux collectifs

C’est le rendez-vous politique majeur de la région. Le 49ème forum des îles du Pacifique s’ouvre aujourd’hui, à Nauru. Les travaux vont durer quatre jours en présence du président de la Polynésie, Edouard Fritch.

 

  • Aiata Tarahu; Marie-Christine Depaepe
  • Publié le , mis à jour le
Construire un Pacifique fort, nos peuples, nos îles, notre volonté, c’est le thème retenu cette année. Le message est clair, c’est l’affirmation d’une identité et d’un destin commun, et plus encore, celui d’un avenir à bâtir ensemble. En effet, car les défis et les enjeux sont collectifs, et ils sont nombreux.

Parmi eux, la préservation et la maîtrise des ressources halieutiques et minérales, l’harmonisation et la coordination  des transports régionaux, l’accès à internet et bien sûr la lutte contre le réchauffement climatique. Un des objectifs de ce 49ème Forum est d’établir un fond de 1,5 milliard de dollars pour aider la région à faire face au réchauffement climatique ainsi qu’aux catastrophes comme les séismes. Une feuille de route sera validé au cours du sommet tout comme une résolution pour renforcer la surveillance de la pêche illicite dans la zone.
 
© Présidence de la Polynésie
© Présidence de la Polynésie

Le statut de Wallis et Futuna au sein du Forum et référendum d'autodétermination de la Nouvelle-Calédonie 

Lors de ce forum ce signe fort envoyé à la France, seule état membre de l’union européenne présent dans la région, c’est l’officialisation du statut de membre associé pour Wallis et Futuna. Ce pays d’outre-mer attend toujours que son statut au sein du Forum du Pacifique évolue. Actuellement membre observateur, Wallis et Futuna souhaite être membre associé. Un signe fort envoyé à la France après l’annonce par le président Emmanuel Macron de la tenue à Papeete en sa présence d’un sommet France Océanie. Tandis qu’en 2020, un sommet des îles du monde sera organiser.
La question d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie sera aussi au cœur des débats.

Le camp de la controverse

Ce 49ème forum va se passer dans un cadre et un contexte particulier. En effet, Nauru fût l’un des pays les plus riches au monde, grâce à son phosphate, avant d’être ruiné dans les années 90 par 40 ans de minage intensif. Nauru est aussi une ville « prison ». Elle abrite depuis 2012 un centre de rétention pour migrants géré par Cambera, pointé du doigt par les organisations non gouvernementales de défenses des droits de l’homme.
 Avec 21 kilomètres carrés, Nauru est la plus petite Nation insulaire au monde et il sera difficile pour les délégués d’ignorer la présence du camp de rétention. Selon un journal du Pacifique, la Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, qui avait en vain proposé à l’Australie et à Nauru d’accueillir 150 réfugiés, n’a pas exclu d’essayer de visiter le camp. « J’ai l’espoir d’avoir au moins la possibilité d’être confrontée au sujet des réfugiés sur l’île », a-t-elle déclaré aux journalistes. « J’ignore quelle forme cela prendra ». Le nouveau Premier ministre australien, Scott Morrison, qui vient juste d’être investi, a décidé de ne pas participer au Forum.

Rendez-vous annuel du Secrétariat éponyme, le Forum des îles du Pacifique réunit 18 membres :  l’Australie, les Îles Cook, les États fédérés de Micronésie, les Fidji, la Polynésie française, Kiribati, Nauru, la Nouvelle-Calédonie, la Nouvelle-Zélande, Niue, Palau, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la République des Îles Marshall, Samoa, les Îles Salomon, Tonga, Tuvalu et le Vanuatu.
 
Edouard Fritch représente la Polynésie au Forum des Iles du Pacifique © Présidence de la Polynésie
© Présidence de la Polynésie Edouard Fritch représente la Polynésie au Forum des Iles du Pacifique

Retrouvez ci-dessous le communiqué de la Présidence de la Polynésie, relatif à l'ouverture du 49ème Forum du Pacifique. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play