5ème Tahiti Women’s Forum : atteindre la performance malgré les crises

entreprises polynésie française
forum Tahiti women's forum
Plus d'une centaine de participantes et participants ont planché sur le thème de la performance en tenant compte du nouveau contexte socio-économique. ©Polynésie la 1ère
Après un an d’absence à cause du covid, la 5ème édition du Tahiti Women’s Forum a eu lieu ce jeudi. Ses travaux ont réuni 120 participantes et participants. Pour la plupart des femmes cheffes d’entreprise ou cadres dirigeantes. Son thème : la performance. Une question pleinement d’actualité après une crise sanitaire sans précédent et en pleine crise énergétique et inflationniste qui continue de fragiliser les entreprises du fenua.

L’entrepreunariat au féminin est une réalité en Polynésie française.
Plus de 4 femmes sur 10 sont aujourd’hui cheffes d’entreprise. 13 000 au total selon l’institut de la statistique.
Selon la CCISM, la chambre de commerce, d’industrie et des métiers, la moitié des créations d’entreprise sont à l’initiative de femmes.
Sans compter que les femmes sont de plus en plus primées dans les concours d’innovation.
C’est dire combien le Tahiti Women’s Forum et son association du même nom sont tombés à pic en  2017, pour les mettre en valeur, rendre visible et surtout innovant leur engagement économique et sociétal.

5e Tahiti women's forum
Un forum 100% local avec une vingtaine d'intervenant(e)s venu(e)s de Polynésie. ©Facebook Charlotte Meuel


La performance, c’était le thème central de ce 5ème forum. 
L’objectif : revitaliser d’une manière durable, les entreprises encore affectées par la crise sanitaire et impactées aujourd’hui par les crises énergétique, inflationniste et climatique.
Revitaliser avec des méthodes et des outils de réflexion nouveaux incluant créativité et doute. "On a un point de bascule qui a été atteint, du fait d'un environnement particulier suite à la crise sanitaire, et la définition de la performance que l'on avait était assez technique jusqu'à présent en est chamboulée. Elle va être abordée sous la notion d'impact, de raison d'être et d'intérêt général...c'est-à-dire prendre en compte les besoins de l'autre sur le plan économique et social, sur la dimension environnementale, structurelle, spirituelle", explique Aline Bessières, co-fondatrice et organisatrice du Tahiti women’s forum.

Beaucoup d'entrepreneuses

Hier, conférences, tables rondes et ateliers se sont succédé toute la journée. Le forum a fait le plein de participantes et de participants. 120 au total. Tout comme le plein d’intervenants : 25. Il s’agissait pour la plupart d’entrepreneuses et d’entrepreneurs innovants, de cadres, de consultantes, de coachs, d’experts en management, coaching et qualité de vie au travail. 
Le covid a laissé des traces. Pas d’intervenantes du Pacifique insulaire cette année. Pas d’échanges possibles non plus avec les acteurs socio-économiques du Pays autour des recommandations opérationnelles du précédent forum.

5e Tahiti women's forum
Une grande majorité de femmes. ©Facebook Charlotte Meuel


Dans les deux cas, ce sera fait l’an prochain. "L'objectif pour 2023 de l'association est de pouvoir réadresser à nouveau une des recommandations et de la traiter en tant que telle, en partenariat avec tous les acteurs socio-économiques de la Polynésie. La prochaine thématique est en cours de réflexion, le forum repartira sur un fonctionnement régional, avec des intervenantes régionales à partir de 2023", ajoute Aline Bessières

L’association Tahiti Women’s Forum est un réseau régional qui regroupe aux côtés de la Polynésie française, des femmes cheffes d’entreprise ou expertes en gouvernance de Nouvelle-Calédonie, de Wallis et Futuna, de Nouvelle-Zélande, d’Australie et de Hawaii.

Outre ses partenaires privés, ce forum est soutenu par le ministère du travail du Pays, la CCISM, la SOFIDEP, l’ADIE et la Fédération des coachs de Polynésie française.

Ecoutez le reportage de Marie-Christine Depaepe :