Approcher sans toucher les espèces marines protégées

écologie polynésie française
Approcher sans toucher les espèces marines protégées
©Diren
La Direction de l’environnement a récemment rappelé les règles de prudence à adopter en présence d’un animal sauvage, ainsi que l’interdiction de principe de toucher les espèces protégées par notre code de l’environnement.

"En réaction à la diffusion de photos montrant des plongeurs caressant des animaux sauvages, certains internautes ont rétorqué que ce sont les animaux qui « recherchent » les caresses des plongeurs, et que ces derniers se retrouvent « obligés de répondre » à leur demande de caresses.

Afin d’apporter une réponse aux préoccupations légitimes de ces internautes, « obligés de caresser des animaux sauvages », la Diren diffuse une vidéo expliquant comment réaliser une plongée respectueuse des animaux sauvages.

 

La Direction de l’environnement rappelle que toute action pour obtenir une réaction spécifique d’un animal sauvage pour son simple divertissement peut-être dangereux et surtout est strictement interdite par le code de l’environnement. Il est notamment interdit :

- d'utiliser une chose qui, par son bruit ou ses vibrations, est de nature à troubler le calme et la tranquillité des espèces sauvages et de provoquer leur divagation ;

- d’attirer à soi de quelque manière que ce soit des espèces sauvages, notamment par des gestes, bruits ou promesses de nourriture, lorsque cette pratique risque de constituer une gêne pour les autres utilisateurs de l’espace ou d’attirer des prédateurs.

Ce type d’interactions est particulièrement interdit avec les espèces protégées par le code de l’environnement - en particulier avec les requins, les raies Mobula ou les mammifères marins - qui bénéficient toutes d’une protection renforcée en Polynésie française.

En présence d’un animal sauvage, la Direction de l’environnement recommande la plus grande prudence afin de ne pas s’exposer soi-même ou exposer autrui à un risque quelconque".

Approcher sans toucher les espèces marines protégées
©Diren