Avoir le permis D transport en commun, c'est l'assurance de travailler

transports polynésie française
permis D
Plus de 300 bus sillonnent nos routes, pour le transport en commun ou touristique. ©Polynésie la 1ère
Depuis quelque temps, il faut partir à Nouméa pour passer le permis D, transport en commun. Aucune auto-école de la place ne propose des cours de conduite pour cette spécialité, à moins de se former au RSMA. D'ici peu, la société RTCP va s'équiper d'un bus-école et le louera aux auto-écoles.

Cherche titulaires du permis D, transport en commun, désespérément ! C'est l'appel de la société RTCP, le réseau de transport en commun de Tahiti, qui exploite 240 bus et qui manque de chauffeurs formés au transport en commun. 

"Pendant la crise sanitaire, le besoin en personnel était fort. Mais en temps normal, on cherche toujours des conducteurs car il faut envisager les départs à la retraite, les malades...Aujourd'hui, soit les jeunes vont se former en Nouvelle-Calédonie et reviennent avec le permis, soit ils essaient de le passer au RSMA qui forme et délivre le permis et ensuite nous les envoie pour une éventuelle embauche. Mais c'est limite. Aujourd'hui on a suffisamment de personnel, mais il faut toujours prévoir en avance", explique Xavier Chung Sao, directeur de RTCP. 

permis D
Vu le nombre de bus en circulation, pas étonnant que les gens titulaires du permis D soient très recherchés. ©Polynésie la 1ère

Pour débloquer la situation, la société a décidé d'investir dans un bus-école. Par la suite, les auto-écoles pourront le louer afin d'ouvrir la filière et que les jeunes ne dépendent plus uniquement du RSMA. 

Actuellement sur le territoire, c'est la seule structure qui forme au permis D. Encore faut-il en avoir été stagiaire. C'est le cas d'Arii, embauché par RTCP depuis 3 mois. "J'ai eu beaucoup de qualifications au RSMA : PL; transport en commun...Quand je suis entré au RSMA, je visais plutôt le permis PL, après on m'a proposé le transport en commun, du coup j'ai accepté, c'était un plus, par la suite j'ai trouvé un travail", dit le jeune homme.

permis D
Arii a passé et obtenu plusieurs permis de conduire au RSMA et depuis, il travaille pour la société RTCP. ©Polynésie la 1ère

 

Selon son patron, "quand on discute avec certains jeunes, beaucoup sont intéressés par la filière transport en commun, mais ils sont bloqués car ici il n'y pas d'auto-école pour se former". Du moins, une en possède mais il est en panne.

Du coup, RTCP a fait l'acquisition d'un bus-école qui sera loué ensuite à des auto-écoles. Les jeunes intéressés feront l'économie d'un voyage en Nouvelle-Calédonie, sans passer par la case RSMA. Et au final, il y a des débouchés.

Car une fois le permis D en poche, c'est l'accès au marché du travail. "Comme actuellement il est difficile de trouver du travail, pourquoi pas [être conducteur transport en commun] Tant qu'il y a du travail et des sous à la fin du mois pour manger, il faut aller", résume Arii. 

Par contre, il faudra patienter encore quelques mois avant de voir le bus-école circuler sur nos routes. "Après la sortie de crise sanitaire, tout est au ralenti, aussi bien pour la production que la livraison", indique Xavier Chung Sao.

En 2021, à peine 7 stagiaires sont sortis du RSMA avec le permis D en poche.