Blue Climate Summit : quels sont les enjeux ?

environnement polynésie française
Blue Climate Summit
Que pouvons-nous attendre de ce sommet ? ©Maruki Dury - Blue Climate Initiative
Cet événement mondial réunira environ 250 scientifiques, chercheurs, décideurs, investisseurs, représentants de communautés et écologistes. Mais que pouvons-nous réellement espérer de ce sommet ?

"Notre objectif c’est de se focaliser sur les actions, nous ne concevons pas de faire beaucoup de discours et que rien ne se passe" : ce sont les mots du Président-directeur général du Pacific Beachcomber et membre du comité organisateur du Blue Climate Summit, Richard Bailey lorsqu'il évoque le sommet qui commence le samedi 14 mai 2022.

Cette semaine de rencontres et d'échanges devrait également permettre aux futurs investisseurs de se rendre compte que "le changement climatique pour les territoires du Pacifique n’est pas une option" dixit le ministre de l'environnement et de la culture Heremoana Maamaatuaiahutapu.

C’est bien qu’ils viennent parler de la problématique du changement climatique, de l’innovation, des océans mais c’est mieux qu’ils entendent ce qu’on a à dire. Ce n’est pas quand on est dans un appartement à New York qu’on peut se rendre compte de la réalité du terrain dans le Pacifique.

Heremoana Maamaatuaiahutapu - Ministre de l'environnement

Ce sommet est aussi l'occasion de mettre en avant les projets et porteurs de projets des territoires maritimes car "contrairement à ce qu’on croit, dans les îles du Pacifique il y a déjà beaucoup de solutions qui existent. On veut être des territoires de solutions" souligne Heremoana Maamatuaiahutapu. 

Le PDG du Pacific Beachcomber et fondateur de la Tetiaroa Society, Richard Bailey insiste : "le Blue Climate Summit est un point au milieu d'un processus qui a commencé avec beaucoup de recherches sur ce qui pourrait faire une différence au niveau du changement climatique et cela n'est pas une fin, puisque les projets seront suivis pour qu'ils puissent avoir une chance d'aboutir."

À l'issue de cette semaine, certains projets pourraient trouver des investisseurs avec un apport maximum de presque 100 millions de francs xpf.