CLIPSSA : faire parler les données face au changement climatique

climat polynésie française
Le projet de recherche CLIPSSA vise à collecter des données pour affronter le réchauffement climatique. ©CLIPSSA
Pour établir des politiques visant à limiter l’impact du changement climatique, il faut d’abord s’appuyer sur des données scientifiques stables. Le projet de recherche CLIPSSA (Climat du Pacifique, Savoirs Locaux et Stratégies d'Adaptation) en cours dans le Pacifique vise à collecter ces données.

Le projet de recherches CLIPSSA a été présenté le 10 mai en conférence de presse, alors que le Blue climate summit doit démarrer dimanche sur le Territoire. 

Comment évoluent les cyclones ? Comment les précipitations se modifient ? Fait-il de plus en plus chaud ? Le projet CLIPSSA pour Climat du Pacifique, savoirs locaux et stratégies d’adaptation, déployé en Nouvelle Calédonie, à Wallis et Futuna, en Polynésie et au Vanuatu, veut répondre à ces questions. Mais avant, il faut collecter des données, explique Sophie Martinoni-Lapierre, directrice interrégionale de Météo France en Polynésie.

De gauche à droite : Sophie Martinoni-Lapierre, Jean-Brice Herrenschmidt et Céline Gilquin. ©CLIPSSA

Scientifiques mais aussi experts locaux comme les Tahua participeront à la collecte des données. Des données atmosphériques, précise Jean-Brice Herrenschmidt, consultant sur le projet CLIPSSA.

Que faire de toutes ces données ? Comment les transformer en politiques publiques pour lutter contre les changements climatiques ? Cette action appartiendra aux différents pays indique Céline Gilquin, directrice de l’AFD en Polynésie. 

De la collecte des données à la proposition de recommandations, le projet CLIPSSA va durer 3 ans et demi.