Coupe du monde : les Tahitiens veulent jouer leur meilleur match de préparation

football polynésie française
La sélection à Toulouse
La sélection à Toulouse ©Thierry Hilersaint
L'équipe de football de Tahiti est en France depuis quelques jours. Elle prépare les qualifications pour la prochaine Coupe du monde. Pour la dernière semaine, les Toa Aito ont posé leurs valises à Toulouse avec pour objectif de consolider les liens du groupe.

Après des semaines de préparation, la sélection tahitienne est entrée dans la dernière ligne droite. A l’issue de cette mise au vert, les joueurs de Samuel Garcia s’envoleront pour le Qatar.

Loin de toutes distractions des grandes villes, les toa aito se détendent en regardant des films ou des séries. Avoir un groupe soudé, voilà ce que recherche Samuel Garcia en venant à Castelmaurou, près de Toulouse. Un lieu qui respire le football où de nombreuses carrières ont vu le jour dans ce centre sportif.

La sélection de Polynésie à Toulouse
La sélection de Polynésie à Toulouse ©Thierry Hilersaint

De quoi inspirer les Tahitiens et leur faire évacuer la pression avant un rendez-vous important, l’encadrement a fait le nécessaire. Maintenant, place à l’entraînement et aux joueurs de faire le boulot.

« On est 1 jour avant notre match de préparation, donc comme jusqu’à présent, on met beaucoup de concentration, il va y avoir une première partie qui va être gérée par Pat.

Donc oui c’est une semaine importante parce qu’on n’a plus du tout de décalage, on joue le meilleur match qu’on va jouer dans notre préparation, et c’est celui-là qui va vraiment nous donner les indicateurs pour pouvoir mettre la meilleure équipe et atteindre nos objectifs dès le 17 mars », indique Samuel Garcia.

Les toa aito présentent un mélange de jeunesse et d’expérience, crucial pour les matches à venir. « Je  n’ai jamais joué avec certains joueurs, donc il y a moitié-moitié de jeunes et d’anciens.

Le temps que ça prenne un peu, nous les anciens on essaie de ramener les jeunes avec nous…pour qu’on soit unis pour cette compétition », détaille Alvin Tehau, défenseur. Les Tahitiens font tout leur possible pour être prêts à temps. Face au Vanuatu le 17 mars, il faudra donc compter sur eux.