Covid : à 31 ans, Nicolas côtoie la mort

coronavirus polynésie française
yamatai
©Pol.1
À seulement 31 ans, il a frôlé la mort ! Nicolas Yamatai est un miraculé du covid et veut aujourd'hui se réconcilier avec une alimentation saine. Il pesait près de 170 kilos au moment de son hospitalisation.

Nicolas Yamatai a passé près de deux mois dans le coma à l'hôpital du Taaone et a frôlé la mort. Aujourd'hui, il est convaincu que son obésité y est pour beaucoup :

J’ai eu une prise de conscience par rapport à mon surpoids, je suis tombé dans le côté obscur de la malnutrition.


Il a partagé son histoire sur la toile. Nicolas est sorti du coma il y a tout juste un mois. Après avoir côtoyé les ténèbres, il n’a qu’un seul objectif : marcher à nouveau et retrouver son autonomie.

nicolas
©Nicolas Yamatai


Plus l'atteinte pulmonaire et grave, plus la guérison est longue. 

nicolas
Nicolas garde un œil sur son taux d'oxygène grâce à un oxymètre.


Chaque jour, il se plie aux séances de kinésithérapie. Reconnaissant vis-à-vis des soignants, il a souhaité néanmoins quitter rapidement le centre de rééducation pour retrouver son foyer. Il n'est resté qu'une seule semaine à Te Tiare au lieu de deux mois, après avoir accepté les soins alternatifs d'un « magnétiseur ». 

nicolas
©Pol.1


Retrouver la forme

Nicolas pesait 91 kilos à 19 ans, et près de 170 kilos à 31 ans. Il est convaincu que la gravité de sa maladie est une conséquence directe de ses comportements alimentaires.

Pendant 12 ans je me suis laissé aller : fast food, burgers... Pas recommandés pour la santé : j’en paie le prix.


À plusieurs reprises, il a cru mourir... Ses organes vitaux ne fonctionnaient plus. 

Avec le covid, Nicolas a perdu une quarantaine de kilos et compte bien descendre sous la barre des cent kilos en retrouvant simplement, une vie équilibrée.