Dans le coco : rien ne se perd, tout se transforme

agriculture polynésie française
Dans le coco : rien ne se perd, tout se transforme
Dans le coco : rien ne se perd, tout se transforme ©polynesie La1ere
L’huilerie de Tahiti a ouvert ses portes au public pour célébrer la journée mondiale du cocotier.

A l’occasion de la journée mondiale du cocotier, l’huilerie de Tahiti a ouvert ses portes au public. Créée en 1967, l’usine transforme la totalité du coprah qu'elle se procure auprès de plus de 7 000 producteurs. Grâce à une visite guidée de 45 minutes, les visiteurs ont pu découvrir cette filière dédiée au cocotier. De ses racines à la pointe de ses palmes, le cocotier est entièrement utilisable et transformable.  L'arbre est utilisé pour son bois et ses feuilles pour la fabrication de toits en ni'au.  L’amande de la noix de coco permet de faire vivre toute une filière.