Décès de Heimata Neuffer, le conducteur condamné

accidents polynésie française
CI Conducteur Heimata Neuffer
©Axelle Mésinèle / Pol 1ère

Ce lundi 21 juin, en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel, le conducteur du véhicule dans lequel, le jeune boxeur Heimata Neuffer, a trouvé la mort, a été jugé pour homicide involontaire. Ivre et sous l'influence du paka, il avait perdu le contrôle de sa voiture.

Depuis sept mois, l’île de Raiatea pleure Heimata Neuffer. Le jeune boxeur de 25 ans est décédé dans un accident de la route. Il était le passager de Vaiho qui conduisait ivre, sous l'influence du paka et probablement trop vite. Aujourd'hui, lundi 21 juin, il a été jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionel pour homicide involontaire avec au moins deux circonstances aggravantes, la consommation d'alcool et de paka.

Ce 13 novembre 2020, Vaiho qui vit à Bora Bora, vient à Raiatea rendre visite à sa concubine et à leur fils. Il se dispute avec son compagne et décide de sortir noyer sa peine. Il achète une bouteille de whisky, et en sortant du magasin, il croise Heimata qui lui dit « on va trip ». Vaiho retourne au magasin acheter une deuxième bouteille et les deux hommes vont dans un salon de tatouage puis près de la piscine d’Uturoa boire avec d’autres amis.

Pendant la soirée, le prévenu qui indique qu'il " ne boit jamais ", décide d’aller acheter une autre bouteille d’alcool mais il se rend compte qu’il n’a pas assez d’argent et veut aller au distributeur. Selon des témoins, Heimata part avec lui, car Vaiho semble chercher la bagarre. " Dans quel état était Heimata " interroge le président du tribunal correctionnel. " Moi, après une bouteille, je ne me souviens de rien, je ne sais pas dans quel était il était " répond Vaiho.

Des témoins ont indiqué que le prévenu au volant de la voiture de location a voulu éviter un véhicule qui venait en face. Questionné sur l'accident, il pense qu’il s'est endormi. Seule certitude, dans un virage réputé dangereux, entre Taputapuatea et Uturoa, la voiture s’est encastrée dans un muret en ciment. Malgré les efforts des secours, le champion de boxe décèdera.

Vaiho, grièvement blessé, est dans le coma, il se réveille plusieurs jours après l’accident. Il souffre de plusieurs fractures, au fémur, au bassin, au poignet, au coude, son foie a été écrasé, sa rate enlevée. Il a subi 4 opérations, une cinquième est à venir. Les analyses sanguines ont montré que Vaiho avait 1,72 grammes d’alcool dans le sang et avait fumé du paka. Heimata avait également consommé du cannabis et de l’alcool mais dans une moindre mesure. Aucun des deux ne portaient de ceinture de sécurité.

À la barre du tribunal correctionnel, Vaiho a exprimé ses regrets. Il n'a pas pu le faire avant car après des semaines d'hospitalisation et de rééducation, quand il est allé à Raiatea pour son audition à la Gendarmerie, il a entendu dire que certains habitants voulaient le " taper ". Selon lui, les gendarmes ont préféré le conduire directement à l'aéroport, sans lui permettre de rencontrer les proches du boxeur.

Le père de Heimata a indiqué que sa famille était " encore en colère ". La mère a estimé qu’elle avait " perdu un enfant pour rien ". Heimata, l’enfant chéri de Raiatea, est décédé à l’âge de 25 ans et a laissé une petite fille de 2 ans.

Quant à Vaiho, le tribunal correctionnel l'a condamné à 5 ans de prison dont 3 ans avec sursis probatoire de 2 ans. Il devra soigner sa consommation de paka et d’alcool, travailler et indemniser les victimes. Son permis de conduire a été annulé, il ne pourra pas le repasser avant un an. Depuis l'accident, il ne boit plus d'alcool.