Des murs à la nature : des écoliers de Papeete en classe verte à Teahupoo

nature polynésie française
randonnée à Teahupoo
Peva Levy, un guide hors pair pour ces élèves de Papeete. ©Polynésie la 1ère
En vue des JO de surf 2024, une classe d’élèves de Taimoana de Papeete a la chance de réaliser une excursion de 3 jours à Teahupoo. Une manière pour ces 26 élèves des quartiers de la capitale de découvrir ce bout de la petite Tahiti autrement.

Des élèves de l'école Taimoana à Papeete, âgés entre 10 et 11 ans, effectuent une excursion de 3 jours au bout de la petite Tahiti …. 

C’est inespéré pour ces écoliers de découvrir la faune et la flore de Teahupoo. "Teahupoo 2024, ce n'est pas que le surf. Donc là on va plutôt découvrir ce site olympique et faire une randonnée dans la nature, parce que ce sont des enfants de quartiers qui n'ont pas l'habitude d'être entourés de nature mais plutôt de murs", explique Lindsay Changuy, l'institutrice.

 

C’est partie pour 3 heures de marche tranquille. Direction la vallée de Peva Levy. L’entrée se situe au PK 0. Peva LEVY c’est notre guide et la visite de ses terres réservent bien des surprises, à commencer par les bassins d’élevage de crevettes où une petite pause pédagogique s’impose. "On appris qu'ils jetaient des algues microscopiques afin que [les rayons du] soleil n'atteignent pas le fond. Ils utilisent aussi un genre de moulin pour donner de l'oxygène aux crevettes", précise le jeune Byron Bonnet.

randonnée à Teahupoo
Découverte du bassin d'élevage de crevettes. ©Polynésie la 1ère

 

Au fil de la balade, les enfants découvrent peu à peu les arbres exotiques plantés par Peva ces 30 dernières années, comme le marronnier d’Inde ou encore le cerisier du gouverneur, dont la belle couleur peut être trompeuse. "C'est très amer", avertit Peva. "C'est bien qu'ils s'intéressent, pas seulement à la Playstation ou au téléphone. Il faut penser qu'on a besoin de la nature aussi, c'est pour ça que j'ai planté tous ces arbres".

 

Dans cette vallée, Peva y a également rassemblé 28 espèces d’arbre à pain. Le fruit de plusieurs années de recherches. Lesquelles sont destinées à satisfaire la curiosité des visiteurs. 

 

randonnée à Teahupoo
Un peu d'air frais et de verdure pour ces écoliers de la capitale. ©Polynésie la 1ère

Un parcours pédagogique qui sera assurément retravaillé en classe. "On va essayer de faire un montage vidéo pour partager avec un maximum de gens, pour qu'ils se rendent compte que Teahupoo, ce n'est pas seulement le surf, c'est autre chose comme cette grande vallée qu'on va découvrir", remarque Lindsay.

 

Demain, place à la découverte du lagon de Teahupoo et de sa vague mythique.