Eliminé après des violences sur arbitre, le club de Faaa Rugby Aro présente ses excuses

rugby polynésie française
Communiqué sur les incidents du 14 avril 2022. ©Fédération polynésienne de rugby
On revient en détails sur la bagarre générale qui avait causé l'arrêt du match de rugby opposant Papeete à Faaa jeudi 14 avril à Fautaua. La sanction est tombée : le club de Faaa Rugby Aro est éliminé du championnat à XV. Un triste épisode dans le monde du sport qui reste heureusement un cas isolé. Même en perdant ce match, Faaa restait en tête du classement.

Un coup de sifflet, une gifle et tout dégénère.

Tout le travail qu’on a fait pour en arriver là, aux phases finales, est tombé à l’eau. Bien sûr je n’excuse pas, j’accuse la sanction, j’assume la sanction avec mon staff et les joueurs”, regrette Jules NGPAO, président du club Faaa rugby Aro.  

Champion en titre

Faaa menait alors 4 essais à 1. Un match sans grand enjeu qui prendra une toute autre tournure. Trois arbitres sont agressés. Des gestes inacceptables pour le Conseil fédéral, qui a déjà du mal à recruter ses arbitres bénévoles.

Face à la gravité des faits, le club Faaa rugby Aro est éliminé du championnat à XV 2021-2022. Un arbitre ça se respecte et ça ne se fait pas agresser”, écrit la Fédération dans un communiqué.

Et Teiki Dubois, vice-président de la Fédération polynésienne de rugby, de souligner :

Il y a une ligne rouge qui ne doit pas être franchie, dans le rugby et dans d’autres sports : la ligne rouge c’est : on ne touche pas un arbitre. On a le droit de ne pas être d’accord avec ses décisions, on a le droit d’avoir un ressenti, on a le droit de discuter de ça. Mais la ligne rouge ne doit jamais être franchie.

Regrets

Ce violent épisode avait affolé la toile… Depuis, le club de Faa’a a présenté ses excuses. Contactées, les victimes n’ont pas souhaité s’exprimer. Aucune procédure judiciaire n’a été engagée mais les joueurs sont attendus en commission disciplinaire individuelle mardi prochain. 

La sanction fait mal mais c’est ainsi. A nous aussi de se remettre en question par rapport aux faits qui se sont passés. J’aimerais adresser des excuses à tout le monde du rugby" a déclaré le président du club.

Plus de 10 ans que le sport n’avait plus connu de telle sanction. Aujourd’hui, l’heure est à l’apaisement. Les joueurs de Faa’a continuent de se donner corps et âmes à l'entraînement, car il leur reste quelques espoirs de titre avec la Coupe de Tahiti, en mai prochain.