Éric Spitz, le nouveau haut-commissaire de la République, est arrivé en Polynésie

etat polynésie française
arrivée HC
Entouré du président du Pays et du président de l'assemblée de Polynésie. ©Polynésie la 1ère
Éric Spitz, le nouveau haut-commissaire en Polynésie est arrivé avec un peu d’avance ce matin à l’aéroport. C'est un visage familier des Polynésiens. Entre juin 2008 et août 2010, il a occupé les fonctions de secrétaire général du haut-commissaire, à l’époque Adolphe Colrat. Ce matin, il a déjà évoqué les grands dossiers qui l'attendent.

C'est tôt ce matin que le nouveau haut-commissaire Eric Spitz est arrivé à Tahiti. A sa descente d'avion, le Président Fritch, le président de l'assemblée de Polynésie Gaston Tong sang, le sénateur Rohfritsch et des membres du gouvernement, sans oublier des personnels du haut-commissariat et des autorités militaires. Pas de député indépendantiste à l’horizon

Fatigué par un si long voyage depuis Paris mais aussi très content. "Une grande joie de retrouver le fenua, la Polynésie et tous mes amis polynésiens. Ceux que j'ai pu revoir depuis 12 ans et ceux que je n'ai pas pu revoir...et retrouver cette culture polynésienne aussi belle et forte que j'espère que mon action contribuera à renforcer", a-t-il d'abord déclaré aux journalistes.

Nombreux dossiers

Sur les nombreux dossiers qui l'attendent, le haut-commissaire ne veut pas se précipiter : "je prendrai quand même du temps pour écouter l'ensemble des acteurs et savoir quelles sont leurs attentes, et le 3e temps sera celui de l'action avec une feuille de route qui inclura les engagements du président de la République relativement ambitieux et que nous construirons avec le Pays dans le domaine de la santé, l'environnement, l'éducation, et l'aspect nucléaire".

Sur ce sujet, il a été plus précis en détaillant les composantes de ce dossier sensible : "indemnisations, remboursement de la CPS pour les soins effectués, dépollution, et déclassification de 80 000 documents...très clairement nous avons une dette vis-à-vis de la Polynésie". Pour Eric Spitz, ce sera même l'occasion de se déplacer "à Hao fin octobre ou dans le courant de novembre".

arrivée HC
Après les autorités civiles, la présentation des autorités militaires. Le nouveau haut-commissaire devrait inaugurer le RSMA de Hao en octobre ou novembre. ©Polynésie la 1ère

De son côté, le président du Pays a tenu à dire que "le gouvernement est à la disposition de l'Etat, ainsi que l'assemblée de Polynésie, pour attaquer le plus tôt possible les dossiers qui nous attendent, plusieurs dossiers prioritaires, dont celui de donner de l'emploi aux Polynésiens".

Après son passage au salon d'honneur de l'aéroport, le haut-commissaire s'est permis un petit bain de foule, notamment en retrouvant d'ancien(ne)s connaissances pour un vrai accueil à la polynésienne. "Ce sont des gens que je connaissais depuis 12 ans et qui viennent spontanément". Comme cette dame travaillant certainement au haut-commissariat : "c'est une grande joie parce que j'étais à l'accueil [comme] secrétaire général et c'est une grande joie de l'accueillir en tant que haut-commissaire !...Très sympa, très humain, nous sommes ému(e)s, nous sommes très contents de le voir".

arrivée HC
12 ans après, les retrouvailles ! ©Polynésie la 1ère