Femmes battues : les témoignages de l’horreur

femme polynésie française
61a9b97deaa10_femmes-battues-les-temoignages-de-lhorreur.jpeg
Femmes battues : les témoignages de l’horreur ©polynesie La1ere
Les associations, premières interlocutrices des victimes de violences conjugales, viennent en aide tous les jours aux femmes battues qui tentent d'échapper à leurs bourreaux.

1 500 femmes sont victimes chaque année de violences intrafamiliales en Polynésie, selon les chiffres donnés par le Président de la République lors de son voyage officiel en juillet dernier. Le phénomène est trois fois plus important en Polynésie qu’en métropole. L’un des plus grands facteurs générateur de violences dans les familles, selon les chercheurs s’exprimant lors d’un colloque organisé à Tahiti en 2019, prend sa source dans la dépendance affective et économique d’un conjoint dans le cas par exemple où toute une famille ne vit qu'avec un salaire.

Les structures d'accueil existent mais ne sont pas en nombre suffisant. Notamment à la presque île où la Présidente de Vahine Orama doit souvent héberger chez elle des femmes en détresse.