Fortes houles : le gouvernement annonce des aides pour les sinistrés

météo polynésie française
Les fortes houles ont provoqué des dégâts dans tous les archipels de la Polynésie. ©Polynésie la 1ère
Des dizaines de familles se sont retrouvées sans logement après les fortes houles qui ont touché la Polynésie, les 13 et 14 juillet 2022. Le gouvernement s’est donc exceptionnellement réuni le 15 juillet pour dresser un bilan des dégâts et offrir des solutions aux sinistrés.

La houle de sud ouest des 13 et 14 juillet dernier avait conduit Météo France à placer l'ensemble de la Polynésie française en vigilance rouge. Un conseil des ministres extraordinaire s’est réuni le 15 juillet pour prendre l’arrêté constatant l’état de catastrophe naturelle. 

Cette décision permet d’actionner les aides dont dispose le Pays, destinées aux habitants des secteurs visés par le constat de calamité naturelle.

Fonds spéciaux

Il est encore trop tôt pour quantifier les dégâts et estimer leur coût. Mais grâce à cet arrêté, le recensement des dégâts, puis la mise en œuvre des fonds peuvent s'enclencher. Dès lundi, une première tranche de crédits sera débloquée. 

Pour mémoire, le compte d’affectation spécial (CAVC) a été clôturé en 2016. Créé en 1992, il était destiné à financer la réparation des dégâts causés par les calamités naturelles aux biens privés comme aux infrastructures publique sur le territoire. Ce compte est remplacé par le mécanisme budgétaire « dépenses imprévues », inscrit dans la section d’investissement et de fonctionnement du budget du Pays et constitue la réserve budgétaire facilement déployable pour faire face aux dépenses les plus urgentes à réaliser en cas de catastrophe naturelle, car leur mobilisation ne nécessite plus de repasser par un vote de l’Assemblée.

Inventaire

Un premier inventaire des dégâts occasionnés est en cours, en collaboration avec les communes et les Tavana, les circonscriptions administratives, les Tavana Hau du Pays, la direction de l’Équipement, ainsi que les équipes de l’OPH et de la DSFE. 

En ce qui concerne les habitations individuelles, un recensement a été entamé dans l’ensemble des îles concernées. Plusieurs habitations situées en bord de mer ont été touchées à des degrés divers, plus gravement que celles situés à l’intérieur des terres. Certaines devront probablement être reconstruites dans le respect des plans de prévention des risques, d’autres pourront bénéficier d’aides à la rénovation sous la forme de matériaux.

Concernant les infrastructures publiques, certains ouvrages (quai, darses) ont souffert de la houle notamment aux Australes et aux Marquises. 7 aérodromes ont été touchés mais aucun n’est endommagé. Certains ont pu rouvrir après nettoyage, quelques autres le seront dans les jours à venir. Les opérations de nettoyage sont assurées par les communes.