publicité

Geffry Salmon condamné à une amende de 500 000 Fcfp pour diffamation

L'ancienne tête de liste du Tahoeraa aux dernières élections territoriales a été condamnée, ce mardi 18 septembre, à une amende de 500 000 Fcfp pour diffamation. C'est le président du Pays et chef de file du Tapura, Édouard Fritch, qui est à l'origine de la plainte.

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • Polynésie la 1ère
  • Publié le
Geffry Salmon, tête de liste du parti orange lors des dernières territoriales, était accusé d’avoir tenu des propos diffamatoires lors d’une conférence de presse donnée par le Tahoeraa le 26 avril 2018, à l’issue du premier tour des élections.

Devant la presse, Geffry Salmon accusait le parti d’Édouard Fritch d’avoir acheté les électeurs au travers de subventions, de bons d’essence et de cartons de cuisses de poulet.

Le président de la Polynésie française a porté plainte pour "diffamation".

Geffry Salmon a comparu le 4 septembre dernier devant le tribunal correctionnel. Et ce mardi matin, il a donc été condamné à une amende de 500 000 Fcfp et à verser des dommages et intérêts à Édouard Fritch.

Il a dix jours pour faire appel.
 

Sur le même thème

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play