Grâce à l'amour et une bonne nourriture, Marcelle Coguiec Claret a fêté ses 100 ans

Entourée de sa famille et ses amis, Marcelle Goguier Claret a célébré ses 100 ans. C'est la doyenne de Maupiti.
Si vous rêvez de vivre jusqu'à 100 ans, vous allez envier Marcelle...modèle de longévité pour ses proches, elle est très respectée sur son île. Marcelle Coguiec Claret a célébré jeudi ses 100 ans d’existence, et devient la doyenne de Maupiti. Cent ans de vie, ce sont alors de nombreux souvenirs à partager, autour d’un repas très convivial.

Gratitude infinie ! Jeudi, Marcelle Claret a célébré la vie avec les siens, 4 générations représentées, ses amis et ses proches. Un siècle de vie, l’émotion était vive pour Michel, qui retrouvait sa mère adoptive après des années de séparation. "C'est une mère exemplaire, remplie de tendresse et de sagesse. Une femme courageuse dans la vie de tous les jours et aussi dans la vie religieuse", explique Michel.

Marcelle Goguier Claret et son fils adoptif Michel.

Femme engagée dans la vie paroissiale et associative, Marcelle a beaucoup œuvré pour le développement de l’artisanat local. Le goût du travail bien fait. Marereva s’en est souvenue. "C'est une gentille femme, le travail qui ne va pas elle aime pas. Elle gronde tout le monde", précise Marereva, membre de la famille.

Marcelle vit désormais dans un centre pour matahiapo pour un meilleur suivi.

Marcelle est née le 27 octobre 1922 à Maupiti. Elle y a vécu des années avant de venir sur Tahiti avec son époux et ses 5 enfants. Une vie bien remplie pour la doyenne de Maupiti. Depuis un an, Marcelle vit désormais dans un centre pour matahiapo pour un meilleur suivi. Tous les jours, elle rend grâce pour la vie. Et quand on lui demande son secret pour arriver à cet âge, elle répond qu'"il n'y a pas de secret, le ma'a. J'aime bien le ma'a Tahiti tout le temps", répond la vieille dame. "Et beaucoup de joie pour elle aussi, elle voulait atteindre cet âge, elle a atteint et toujours bien dans la tête. J'ai 67 ans, elle me dit que je vais vivre 100 ans aussi, mais ça va être dur !", plaisante son fils Yvon.

En tout cas, mamie Marcelle nous a montré la voie. Un mode de vie sain et surtout beaucoup, beaucoup d’amour. Il faut donc aimer. Et si ça ne suffit pas, aimez-vous encore !