Holopuni : ils relient Rangiroa à Tahiti en 54 heures

aventure polynésie française
Holopuni
Holopuni : ils relient Rangiroa à Tahiti en 54 heures ©Yves Edouard Malakai
C'est l'aventure de Teiva Véronique, Niuhiti Buillard, Jean Rocka et Alexis Moerai. Partis de Tahiti le 29 avril dernier pour rejoindre Rangiroa et y accueillir les pirogues Hōkūleʻa et Hikianalia. Le retour ne se passera pas comme prévu.

C'est à bord d’une pirogue de type Holopuni , un modèle de va’a à 3 places avec 2 trampolines et une voile que 3 navigateurs sur les 4 navigateurs ont quitté Tahiti le 29 avril pour rejoindre l'île de Makatea. Ils ont également fait le choix de naviguer sans indications GPS, ni boussole pour suivre le modèle des deux pirogues hawaïennes. À l'aller, il y a beaucoup de vents et de la pluie ce qui permet à l'équipe de rejoindre Makatea puis Rangiroa assez rapidement. 

Au départ de Rangiroa, l’équipage devra calculer minutieusement les vivres à embarquer pour ne pas alourdir l’embarcation. Ils embarqueront, 8 litres d’eau, des conserves de cassoulets, des pâtes qui ont déjà cuisinées puis conservées dans des boîtes en plastique. Alexis Moerai 49ans rejoint l'équipe pour effectuer ce trajet et cette fois-ci, plus un souffle de vent et beaucoup de soleil. Des conditions difficiles pour les 4 navigateurs qui essayent tant bien que mal de suivre les pirogues hawaïennes Hōkūleʻa et Hikianalia. « A bord il n’y a pas d’hygiène et pour les commissions à part la petite, le reste ce n’est pas envisageable » raconte Jean Rocka le plus jeune des navigateurs . »  

Finalement après près de 54 heures de navigation, Teiva Véronique, Niuhiti Buillard, Jean Rocka et  Alexis Moerai arrivent à Arue le dimanche 8 mai aux alentours de 14 heures, donc un jour après Hōkūleʻa et Hikianalia. Pour Teiva Véronique  " C’est le mental le plus important !" .et c'est ce qui a permis la réussite de ce voyage qu'ils sont nommés "Te ara ki tōku kainga".