Hôtels et pensions affichent complet : la Polynésie attire à nouveau les touristes

Mieux répartir l'afflux de touristes entre les saisons, les loger dans différentes structures d'accueil, plusieurs pistes existent pour que l'industrie du tourisme fonctionne mieux.
Les taux de remplissage sont toujours aussi élevés dans les hôtels et pensions de famille de Polynésie. Les Américains et les Français sont de retour. Le long week-end de la Toussaint vient encore un peu gonfler les chiffres. Même si les résidents ne sont plus vraiment de la partie par manque de chambres.

Quelle est loin l'époque Covid l'an dernier aux mêmes dates, la Polynésie sortait à peine d'une tragédie sanitaire qui a fait 650 morts ! 1 an plus tard, taux de remplissage : 95%. "Cela a été une période compliquée, la clientèle américaine n'est plus venue, les Néo-Zélandais non plus, et là on est heureux de les voir revenir petit à petit. Le week-end de la Toussaint est un beau week-end pour nous, avec beaucoup d'Américains, on a rétabli des vols les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande, c'est une belle chose pour nous", constate Lola Grandperrin, directrice générale adjointe "Te Moana Hôtel".

Les touristes américains, néo-zélandais et métropolitains reviennent en force.

Depuis la crise sanitaire, la tendance est à la réservation de dernière minute. Mais les touristes anticipent. Certains réservent 1 an, voire 2 ans à l'avance. "Il manque des unités hôtelières. Parce qu'avec les 3 hôtels plus ou moins grands, on a à peu près 350 chambres. C'est tout", se désole Rose Richmond directrice générale du "Hilton Moorea".

"J'ai regardé les chiffres hier, on doit avoir 22% d'Américains, c'est quand même une clientèle assez intéressante, et relativement peu de locaux parce que les places sont déjà prises. Parce que les gens préparent leur voyage entre 3 et 6 mois à l'avance, pour certains 1 an à l'avance. Là je suis en train de mon calendrier du mois d'août 2023", dit plus que satisfait Luc François, gérant de la pension "Fare Rearea".

La Polynésie est donc redevenue une destination très convoitée.