Antennes 4G au fenua 'Aihere : Onati et habitants ne sont pas sur la même longueur d'onde

santé polynésie française
Installation de Pylônes au fenua aihere
Installation de Pylônes ©Installation de Pylônes
Les associations de défense du fenua 'Aihere se sont réunies ce matin à la presqu'île pour discuter du projet du Pays d'installer de nouvelles antennes relai dans le cadre des prochains jeux olympiques de surf à Teahupo'o.

Le Pays via Onati envisage d’installer 2 pylônes pour la 4G de 40 mètres au Fenua 'Aihere. L'objectif est d'assurer les transmissions des mondiaux de Surf de 2024 à Teahupo'o. Une installation qui n’est pas sans conséquences sur l’environnement du fenua 'Aihere. C'était tout l'objet de la réunion de ce matin.

L'association de défense du fenua 'Aihere présidée par Annick Paofai tient un discours nuancé. Ils précisent que le fenua 'aihere a été préservé depuis plusieurs générations. Ils veulent que l'environnement soit préservé, mais ne disent pas « non » au progrès technologique. 

« Ce n'est pas qu'on ne veut pas de modernisme ou de haut débit. Bien sûr qu'on veut du haut débit. Mais on ne veut pas qu'on abîme notre nature. »

Annick Paofai, Association de défense du fenua 'aihere

 

 

Les dangers liés à la santé

Autre problème lié à l'installation d'antennes dans le secteur : l'exposition à des ondes électromagnétiques qui serait néfaste pour la santé des habitants.  Une partie de ces derniers estime avoir déjà ressenti des effets secondaires. « J'ai passé tout le confinement à proximité d'une antenne, et quand on passe autant de temps a coté d'une antenne qui fonctionne à pleine puissance on a forcément des effets secondaires. On a les sinus qui font mal, des maux de tête, des acouphène, plus quelques symptômes grippaux, confie Tuaiva Curret, de l'association Hei Taratara ». 

La commune a jusqu’à fin janvier pour rendre un avis concernant l'installation de ces pylônes. En attendant, les résidents du Fenua Aihere ne comptent pas en rester là.