Intoxication médicamenteuse à Huahine : le médecin ne s'estime pas responsable

justice huahine
Tribunal / justice
©Polynésie la 1ère

En 2013, une jeune femme a malheureusement succombé des suites d'une intoxication médicamenteuse à Huahine. Le médecin de l'époque, condamné en première instance, comparaissait en cour d'appel ce jeudi 6 mai 2021.

Il y a huit ans, en début de soirée, une femme de 31 ans ingurgitait une trop grosse dose de médicaments. A l'époque, le médecin la place sous perfusion de sérum physiologique, pensant que l'effet des médicaments se dissiperait. Mais la patiente décède le lendemain matin, des suites d'une intoxication médicamenteuse. 

La justice ayant été saisie, le médecin avait été condamné en première instance pour homicide involontaire. Le professionnel de santé avait alors fait appel de cette décision, estimant qu’il n’avait pas failli à son devoir. Selon lui, la responsabilité incomberait à l’infirmier de garde, qui aurait dû assurer la surveillance ce soir-là. 

Une décision de justice sera rendue le 18 mai.