Jean-Christophe Bouissou annonce des aides financières et matérielles pour les familles sinistrées

catastrophes naturelles polynésie française
Certaines familles ont tout perdu lors des fortes houles de mi-juillet. ©Polynésie la 1ère
La forte houle des 13 et 14 juillet dernier n'a épargné ni les particuliers ni les professionnels, à Tahiti comme dans les îles. Une première tranche de crédits doit être débloquée le 18 juillet mais elle ne concerne pour l'instant que les particuliers.

Le gouvernement a acté l'état de catastrophe naturelle le 15 juillet dernier, permettant d'enclencher les aides exceptionnelles aux sinistrés. Ces aides concernent uniquement les particuliers. Sauf que les professionnels aussi sont touchés, comme les pensions de famille par exemple... Le vice-président, Jean-Christophe Bouissou, n'exclut pas d'intégrer les entreprises dans le dispositif mais "pour l'instant, nous sommes dans le recensement. Nous sommes en train de regarder combien de familles ont été touchées."

Les habitations du sud de l'île sont les plus touchées. Le vice-président estime déjà le coût des réparations à plus de 100 millions Fcfp. Des aides financières et matérielles (matériaux de construction, électroménager etc.) sont prévues. Mais le vice-président précise aussi qu'il "ne faut pas non plus s'attendre à ce que l'Etat Providence soit là pour tout et n'importe quoi."