Jean Christophe Bouissou présente la zone de développement prioritaire de Moorea

foncier moorea
Jean Christophe Bouissou présente la zone de développement prioritaire de Moorea
Jean Christophe Bouissou présente la zone de développement prioritaire de Moorea ©Polynesie La1ere
La zone d’aménagement de Moorea a pour vocation de relancer l’économie et de favoriser la réalisation de programmes de développement d’envergure.

A quelques jours de la manifestation organisée par un collectif d’associations de Moorea pour contester les grands projets immobiliers de Temae, le ministre du logement et de l’aménagement du territoire Jean Christophe Bouissou s'est expliqué sur la création d'une zone d'aménagement et de développement prioritaire à Moorea.

Un comité stratégique doit être mis en place et trois représentants de la société civile seront conviés à y siéger aux côtés de membres du gouvernement et des maires des communes associées de l’île. 

La création de cet outil a pour objectif de définir la construction de logements mais aussi de développer l’exploitation hôtelière touristique, les équipements publics à vocation culturelle et de loisirs et de mettre en valeur des espaces publics littoraux pour les sites suivants :

Sandro Ly

  • le domaine de Tahiamanu à vocation touristique ;
  • le port de Vaiare pour le développement de ses activités portuaires et l’aménagement d’une plage publique ;
  • l’aéroport de Temae pour le développement de l’industrie et des services ;
  • la zone à vocation touristique et hôtelière de Temae ;
  • le site du golf pour le développement du tourisme et de l’habitation résidentielle ;
  • la baie de Cook à vocation touristique et culturelle ;
  • le fond de la baie de Cook à Paopao pour le développement du tourisme et de l’agriculture ;
  • le fond de la baie d’Opunohu à Papetoai pour le développement du tourisme, de la culture, de l’agriculture et de la recherche ;
  • l’ancien club Med et les sites hôteliers dégradés situés à Haapiti pour le développement du tourisme et des activités touristiques
  • des sites dédiés et des emprises réservées autour de l’île de Moorea pour la mise en valeur d’espaces publics littoraux ;
  • sept sites remarquables pour des opérations d’habitat et d’aménagement de services de proximité.