Journée Social Police 2000 : c'est la récré à la Résidence !

solidarité polynésie française
journée social Police 2000
La nouvelle directrice de cabinet du haut-commissariat avec Rodolphe Tutairi et les enfants. ©Haut-commissariat
200 enfants des quartiers prioritaires de Papeete ont profité des activités offertes aujourd'hui par l'association Social 2000 à la résidence du haut-commissaire. Au programme : petit déjeuner, manèges, puis déjeuner au Koo Min Tong et enfin distribution de friandises à la mairie de Papeete.

 Encadrés par l’association Social Police 2000, près de 200 enfants âgés de 5 à 9 ans, des quartiers prioritaires de la commune de Papeete ont profité d'une journée récréative qui a commencé par un petit déjeuner dans les jardins de la résidence du haut-commissaire à Papeete.

En l'absence de ce dernier, Emilia HAVEZ, nouvelle directrice de cabinet du haut-commissaire, les a accueillis. Rodolphe TUTAIRI, président de l’association Social Police 2000 et le commissaire divisionnaire Mario BANNER, directeur territorial de la police nationale en Polynésie française, ont encadré tout ce petit monde.

journée Social Police 2000
En compagnie du commissaire Banner. ©Haut-commissariat

Emilia HAVEZ a félicité chaleureusement les organisateurs, dont Rodolphe TUTAIRI connu de tous pour son dynamisme et son dévouement dans le domaine de l'action sociale.

 Elle a également adressé ses remerciements à tous les bénévoles encadrants qui contribuent par leur générosité et leur disponibilité à cette magnifique action de convivialité, dont les enfants en conservent un très bon souvenir.

Après leur petit déjeuner, ils se sont rendus directement vers les manèges mis à leur disposition pour l’occasion, et ont ensuite profité d’un déjeuner.

journée Social Police 2000
Devant la résidence du haut-commissaire. ©Haut-commissariat

Cette matinée pas comme les autres s’est achevée dans les jardins de la mairie de Papeete avec une distribution de barbes à papa. Sur place, c'est un élu de la commune qui les a accueillis.

Depuis 1988, l’association Social Police 2000 offre deux fois par an aux enfants des quartiers difficiles une journée récréative. Cet événement rencontre toujours un franc succès, de quoi améliorer les relations entre la police nationale et les habitants de ces quartiers.