Kelly Asin : "Malgré la crise sanitaire, très peu d'entreprises polynésiennes sont placées en redressement judiciaire"

entreprises polynésie française
616f23ffd27ec_copie-de-invite-cafe-chapo-2021.jpg
Kelly Asin ©Polynésie la 1ère
L'invité café du mardi 19 octobre est Kelly Asin, juge consulaire auprès du tribunal mixte de commerce de Papeete.

Kelly Asin, assesseur au tribunal du commerce fait un bilan sur l'état de santé des entreprises du fenua en difficulté. 

Il sollicite la juridiction pour tenter des conciliations avec les créanciers.

Grâce aux prêts garantis par l'Etat (PGE), très peu de sociétés polynésiennes ont demandé à être mises en liquidation judiciaire.

Le bilan de l'exercice 2020 du tribunal du commerce montre que très peu d'entreprises ont demandé à être mises en redressement judiciaire. L'activité du tribunal mixte du commerce a diminué d'environ 30%.

Malgré cette crise importante, le tribunal de commerce a constaté une diminution d'entreprises en redressement judiciaire.

Le tribunal mixte de commerce aide le chef d’entreprise à franchir les caps difficiles dans la vie de son entreprise.

Attribution et organisation

Le Tribunal mixte de commerce est compétent pour les litiges entre commerçants et les procédures collectives (entreprises en difficulté). 

Composition

Il comprend un magistrat du TPI, président, six juges consulaires élus (commerçants) et un secrétariat-greffe.

Kelly Asin est interrogé en direct par Ibrahim Ahmed Hazi : 

L'invité café : Kelly Asin - 19/10/21