Kristal et Grégory voulaient un enfant, ils en ont trois !

famille polynésie française
bébés triplés
Leur nouvelle vie est entre leurs mains ! ©Polynésie la 1ère
Des triplés au centre hospitalier de Taaone ! Kimy, Gregory et Trinity sont nés le 16 avril dernier à une minute d'intervalle ! Leurs parents sont partagés entre des sentiments de joie et de peur. Car tous deux sont pour l'instant sans emploi. Originaires de Moorea, ils consacrent pour le moment tout leur temps à leurs trois bébés prématurés.

Trois bébés d'un coup ! C'est la belle aventure dans laquelle viennent de se lancer Krystal Kelley et son compagnon Gregory Friot. 

Kimy-Happiness, Gregory-Forgiveness et Trinity-Love sont nés par césarienne le 16 avril alors que le « terme » pour cette grossesse dite pathologique, était fixé au 29 avril.

Les 3 bouts de chou ont à présent un peu plus de 2 semaines. Trinity a été placée en couveuse de réanimation pendant environ deux semaines, Grégory et Kimy dans une couveuse classique entre une semaine et une semaine et demie. Placés sous respirateur, Grégory s’est vite débrouillé tandis que Trinity est toujours en couveuse, et n’arrive pas encore à réguler sa température.

bébés triplés
Bien au chaud dans la couveuse. ©Polynésie la 1ère

Leur fréquence cardiaque et respiratoire, ainsi que leur saturation en oxygène sont constamment surveillés. Mais chaque jour, les triplés prennent du poids. 

De quoi rassurer la maman. Krystal, qui avait déjà un enfant issu d'une autre union, en désirait un autre. Elle est servie. "On en voulait un, on en a eu trois !", s'exclame-t-elle. Mais c'est une nouvelle expérience. "J’ai pas les mots pour décrire ce que je ressens...De la joie, de l’excitation, parce que c’est nouveau. De la peur aussi, on ressent de la peur aussi parce que c’est nouveau et parce qu’il y en a trois !", détaille la maman qui n'a pas peur de la tâche énorme qui l'attend. "Oui, mais ça va on est musclé, hein chéri ?"

Car Gregory a déjà trois enfants de 10,11 et 12 ans qui vivent avec leur mère. Les enfants, il connaît. Mais trois d'un coup, c'est autre chose. "Comment on va gérer tout ça, la logistique, faut qu’on s’entende très bien, faut qu’on soit très soudés à ce niveau là", avoue ce papa qui a hâte de rentrer à Moorea où le couple vit. "On est à Tahiti depuis le mois de février, elle a été évasanée parce qu’elle a contracté le covid".

bébés triplés
Grégory est un père comblé. Il avait déjà 3 enfants, plus celui de sa compagne, et maintenant il en a encore 3 autres. ©Polynésie la 1ère

Passé le moment de l'excitation de la naissance, le retour à la maison et à la réalité risque d'être quand même difficile. En effet tous deux sont actuellement au chômage après avoir travaillé, pour lui dans le tourisme et les perles, et pour elle dans le milieu médical.

Alors à la question de savoir s'ils ont besoin d’aide, la réponse fuse franchement : "Oui, énormément, je dis pas non. Vraiment. A tous les niveaux, vestimentaire ou autre, ce que les gens auront à cœur de donner, on force personne, on ne veut pas faire la charité non plus, mais un coup de main ce serait vraiment sympa", reconnaît Grégory.

Avec sa compagne, il a créé une une page Facebook "Les triplés de Moz island". Histoire, pour les curieux, de prendre des nouvelles régulières des bébés, mais aussi d'encourager leurs parents avec des mots et plein d'autres choses.

Grégory