La compagnie Air Tahiti toujours en difficultés

transports îles sous-le-vent
air tahiti
L'unique compagnie aérienne inter-îles du Fenua accuse le coup de la crise sanitaire, d'autant plus affaiblie par l'arrivée de l'Apetahi Express en avril 2021.

"On continue de faire face à des difficulés importantes" indique le Directeur général du premier transporteur inter-île du fenua, Manate Vivish, rudement concurrencé depuis huit mois par l'arrivée de l'Apetahi Express, nouvelle navette entre Tahiti et les Raromatai.

Cette concurrence a néanmoins stimulé le trafic, offrant le choix aux Polynésiens plus modestes d'un nouveau moyen de transport pour se déplacer vers les îles. 

Le transporteur a du revoir ses tarifs à la baisse et s'adapter : 

C'est un engagement qu'a pris air Tahiti en acceptant une subvention du Pays sur les lignes déficitaires. Le mécanisme se met en œuvre bien que les conditions économiques soient encore complexes.

Manate Vivish - Directeur général d'Air Tahiti


La compagnie subit également les conséquences d'une baisse de 70 % de la fréquentation touristique. Un manque à gagner que les seuls résidents Polynésiens ne compensent pas, même s'ils sont davantage présents sur les vols.

La grève générale prévue mercredi 24 novembre ne menace pas la compagnie. Tous les vols sont maintenus. 

Manate Vivish,  Directeur Général d'Air Tahiti, était interrogé par Maruki Dury dans le journal du 21 novembre :