La concession de l'aéroport de Tahiti - Faa'a attribuée à Vinci, annulée

transports polynésie française
619726190f7a0_jt-adt-aeroport-faaa-salaries-en-colere-v2-pad-frame-97.jpg
Aéroport de Tahiti-Faa'a ©Polynésie La 1ère
Le tribunal administratif a rendu sa décision ce mardi 18 octobre dans l'affaire de la concession de l'aéroport. La juridiction annule la procédure de passation de la concession.

Jusqu'à quand l'aéroport de Tahiti - Faa'a sera t-il victime des remous juridiques ? Cela fait plus de 10 ans que la procédure judiciaire dure. Ce mardi 18 octobre, un énième rebondissement est à marquer dans les annales. Après un recours déposé par le candidat déchu, la société Egis Airport Operation, le tribunal administratif annule l'attribution de la concession à Vinci. En toute logique, la procédure devrait recommencer. Un nouvel appel d'offres devrait être lancé. 

Pour mémoire, un avis de concession de l’aéroport de Tahiti Faa’a a été publié le 15 novembre 2019 au journal officiel de la Polynésie française, le 21 novembre 2019 au journal officiel de l’Union européenne ainsi qu’au bulletin officiel des annonces des marchés publics et le 29 novembre 2019 dans la revue spécialisée Air & Cosmos.

Les candidats étaient invités à remettre leur dossier de candidature pour le 6 janvier 2020, au plus tard, la date limite de remise des offres étant le lundi 2 novembre 2020 à 12h00 heure de Paris. A l’issue de cette procédure, la concession a été attribuée au groupement Egis Airport Opération / Caisse des dépôts et consignations.

A la suite d’un référé formé par la CCISM, candidat évincé classé en troisième position, le juge des référés, par une ordonnance en date du 28 octobre 2021 devenue définitive, a annulé la décision d’attribution de la concession de l’aérodrome de Tahiti-Faa’a au groupement Egis Airport Opération / Caisse des dépôts et consignation au motif que l’offre du groupement attributaire était irrégulière. 

Par lettre en date du 9 septembre 2022, le directeur du transport aérien a informé la société Egis Airport Opération que l’Etat entendait poursuivre la consultation et que la société Vinci Airports avait été désignée candidat attributaire. La société Egis Airport Operation (société Egis) a alors demandé au juge du référé d’annuler l’ensemble des décisions qui se rapportent à l’attribution de la concession de l’aérodrome de Tahiti-Faa’a.

Le tribunal administratif a donc donné raison à la société Egis, au motif d'atteinte au principe de liberté d'accès à la commande publique. 

Ecoutez la réaction de Jean-Michel Ratron, directeur général d'Aéroport de Tahiti et représentant de la société Egis Airport Operation :