La loi sur l'obligation vaccinale presque entièrement levée

coronavirus polynésie française
loi obligation vaccinale levée
La levée de l'obligation vaccinale touche tous les travailleurs concernés à l'exception de personnels éducatifs et sanitaires, vient de déclarer le Président Fritch, suite à l'amélioration de la situation sanitaire. ©Polynésie la 1ère
Après le communiqué du haut-commissariat sur l'allègement partiel des mesures sanitaires, à son tour le Président Fritch a annoncé la levée partielle de la loi sur l'obligation vaccinale, dès jeudi 3 mars. Par contre, le pass vaccinal sera maintenu dans certains cas seulement.

L'obligation vaccinale de tous les travailleurs concernés, c'est-à-dire ceux en contact avec la population, est levée, à l'exception des personnels éducatifs et sanitaires.

Le Président Fritch vient de l'annoncer. Cette décision fait suite à l'amélioration de la situation observée depuis quelque temps.

Bons chiffres

Les indicateurs parlent d'eux-mêmes :

- le taux d'incidence est tombé à 1000 pour 100 000 habitants contre 2285/100 000 au 17 février ;

- les travailleurs visés par la loi sur l'obligation vaccinale sont vaccinés à 98,5 %

- le taux d'immunité collective de la population vivant sur l'île de Tahiti atteint 95,6%

- le taux de population avec un schéma complet vaccinal d'au moins de 2 doses est de presque 80 %

Dans ces conditions, grâce à la vaccination, à la limitation de la propagation du variant Omicron et au dépassement du pic épidémiologique, les autorités du Pays ont décidé de lever en grande partie l'obligation vaccinale.

Pour autant, "cette levée progressive de la loi ne signifie pas la fin de la vaccination, surtout pour la tranche d'âge des 18 à 59 ans", a insisté le Président Fritch. Car même si le variant Omicron est moins virulent que le Delta, les hospitalisations (16 en cours) et les décès (6 depuis le 15 décembre 2021, date d'arrivée de l'Omicron) se poursuivent.

Pass vaccinal en partie maintenu

De plus, la suspension de la loi vaccinale n'est pas synonyme de suspension du pass vaccinal, dont le périmètre sera sans doute allégé dans les jours à venir. Il ne sera plus exigé dans les foires et salons mais le sera encore pour se rendre dans les îles.

Edouard Fritch a une fois de plus martelé que se faire vacciner, c'est faire preuve de responsabilité vis-à-vis de soi et surtout des autres.