La Polynésie traverse un nouvel épisode de sécheresse

sécheresse polynésie française
Episode de sécheresse en Pf, avril 2022. ©Polynésie la 1ère
La sécheresse frappe les îles de la Société, les Tuamotu et les Marquises. Les rares précipitations des deux derniers mois ne permettent pas de régénérer les sols. Or c'est en ce moment, lors de la saison chaude que les réserves doivent se constituer...

La sècheresse frappe nos archipels et notamment les Marquises qui souffrent déjà du manque de pluie depuis 4 ans ! La saison chaude est censée fournir 70 à 75 % des pluies de l'année, mais seulement la moitié de l'eau attendue est tombée cette année. Certains habitants ressentent déjà les premiers effets de cette sécheresse.

Situation par archipel

Sur l'île de Ua Pou, qui a connu un épisode de sécheresse intense en octobre dernier, les ressources continuent de diminuer. En conséquence, le service hydraulique de l'île modifie ses horaires de distribution.

Les Tuamotu sont souvent les plus touchés quand la pénurie de précipitations se prolonge. L'année 2022 s'annonce extrêmement sèche, avec une pluviométrie bien inférieure à la moyenne. C'est le cas par exemple à Hao, où les locaux, habitués à ce phénomène, récupèrent l'eau de pluie.

À Bora-Bora, les précipitations ont diminué de 81 % le mois dernier mais la perle du Pacifique ne semble pas s'inquiéter pour autant, puisque la distribution d'eau potable fonctionne 24 heures sur 24. 

Du côté de Moorea, la municipalité a ouvert une cellule de crise, les pluies se font trop rares et ne permettent plus d'alimenter suffisamment les rivières asséchées. Les captages d'eau sont en baisse.  

Enfin à Tahiti, les pluies nocturnes sont une chance mais elles sont encore trop peu fréquentes. Météo France a enregistré moins de 72 % de précipitations. Les horticulteurs souffrent énormément du manque d'eau. 

Economiser l'eau est de rigueur et attention aux risques d'incendie !