Le centre Papa Nui : accompagner vers l'autonomie

solidarité polynésie française
Petite marche pour les jeunes du Centre Papa Nui
Petite marche pour les jeunes du Centre Papa Nui, 2022. ©Patita Savea
Depuis sa création en 2009, l'organisme de soutien accueille des jeunes gens âgés de 13 à 20 ans. Certains des pensionnaires du centre Papa Nui sont porteurs de trisomie 21, d’autres sont des déficients mentaux légers. L'objectif des moniteurs et des éducateurs du centre est d'aider ces jeunes à être autonome et à trouver leurs voies dans le respect et la dignité.

Gabriel et Kahili, deux jeunes du centre Papa Nui, s'affairent dans les cuisines du centre avec leurs camarades. Au programme de la journée, préparation du poisson cru au lait de coco pour près de 40 personnes. Un réel défi pour ces jeunes.

" Avant de faire cette journée, il y a eu du travail d'étude de recettes en vidéo. Ces vidéos sont décortiquées et chaque étape expliquée. On travaille ensuite les ingrédients, les ustensiles et la suite logique des différentes étapes pour que les jeunes maîtrisent avant de passer à la partie pratique" explique Sylvie Cucuel, enseignante du centre Papa Nui.   

En plus de cela, les légumes utilisés pour le poisson cru viennent tous du potager du centre. Ce sont les jeunes eux-mêmes qui les ont planté sous la supervision de Guillaume Epetahui, moniteur et éducateur. Selon lui, "les jeunes sont vraiment motivés et sont vraiment autonomes."

Pour permettre à tous d'atteindre l'autonomie, des activités différentes sont proposés aux jeunes gens selon leur handicap. Certains jeunes par exemple, ont quelques difficultés de langage. Tous les mardis, ils partent en randonnée pédestre accompagné de Laura Bedos, monitrice et éducatrice, qui confirme le bien que cela procure aux jeunes gens "ils aiment tous marcher, on va vraiment à leurs rythmes, ils se préparent et ne réchignent pas à marcher"

Et même si les  « Tota » ont presque tous disparus de la circulation, le «  Tota Tour » lui, continue, du 21 mars au 21 avril avril cette année. A l’origine, cet évènement caritatif avait mis en place afin de récolter des fonds au profit des enfants, des adolescents et des jeunes adultes porteurs de trisomie 21 du centre PAPA NUI. Les petites urnes en bois ont été déposés dans différents commerces et le directeur du centre, Stéphane Marandin précise  "on a un tuktuk "Tota tour 2022" aussi, les jeunes silloneront la ville en musique à la rencontre de la population"

Plus d’un million 700 mille francs avait été récolté l’an passé… Cette année, tous souhaitent dépasser les 2 millions de francs pacifique.