Le magazine "50 solutions pour un fenua durable" vient de paraître

écologie polynésie française
livre Fape
Un magazine très utile. ©FAPE
Le n° 2 du magazine annuel 50 Solutions pour un fenua durable, vient de paraître. Dédié à la transition écologique en Polynésie française, il est édité par la fédération des associations de protection de l’environnement (FAPE) Te Ora Naho.

Ce document de 156 pages en couleurs met en valeur 50 nouvelles solutions mises en oeuvre par des particuliers, des associations, des entreprises ou des institutions dont l’initiative répond au moins à l’un des 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations-Unies.

Au-delà d’une dimension strictement environnementale, ceux-ci intègrent en effet des critères sociaux, économiques, culturels… dont on doit tenir compte dans la perspective d’un développement véritablement « soutenable » du
fenua. On n’y oublie pas non plus le soutien de la liberté d’expression, essentiel pour les défenseurs de causes.

Consom’acteur

Ces « solutions » sont déclinées en neuf rubriques : Biodiversité/Environnement ; Transport ; Éducation/Culture ; Solidarité ; Alimentation/Agriculture ; New Tech ; 4R (Réduire, Réparer, Recycler, Réutiliser) ; Habitat/Énergie ; Entreprises durables et solidaires.

Elles démontrent qu’il existe des alternatives concrètes qui ne demandent qu’à être valorisées, amplifiées, renforcées, développées et multipliées. Ce magazine veut être
témoin, chaque année, des nouvelles “solutions” à venir et inspirer l’émergence de nombreuses autres.

Les faire connaître et les valoriser permet d’encourager tout un chacun à ne pas rester un consommateur passif mais à devenir, par ses choix, un « consom’acteur » engagé et responsable.

Dans cet état d’esprit, on trouvera aussi dans ce nouveau magazine les « portraits engagés » de cinq personnalités du fenua, qui témoignent de leur intérêt pour défendre ces causes, chacune dans son domaine :

Moea Pereyre, militante écologiste et présidente de Nana sac plastique ; Cyril Rebouillat, président de l’association d’entreprises Club Eper ; Tumatea Buisson, Miss Tahiti 2021 et 3ème Dauphine de Miss France 2022 ; Jerry Biret, juriste de formation, producteur et présentateur du JT Vert ; Bixente Lizaru, ex-footballeur international, amoureux du fenua et de l’océan.

Ce magazine est, enfin, un aperçu du réseau polynésien en formation des « acteurs du changement » et des possibilités de collaboration que celui-ci promet. À ce titre, ses dernières pages proposent un annuaire qui comporte 300 adresses classées par catégories.

1 000 cfp pour la bonne cause

Participatif, avec géolocalisation, cet annuaire se trouve aussi en

ligne sur la plateforme www.tahiti.green.

Un événement festif, une remise annuelle de prix, sera organisé en juin pour récompenser les solutions identifiées par un jury composite ainsi que par le public, lors d’un vote en ligne.

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien de partenaires institutionnels ou privés.

Vendu au tarif de 1 000 cfp l’exemplaire, ce magazine est disponible dans plus de 10 points-relais indiqués sur les pages Facebook @forumfenuadurable et @teoranaho.

Les recettes des ventes seront entièrement affectées au fonctionnement de la FAPE qui regroupe une quarantaine d’associations engagées dans la protection du fenua.

Les magazines sont aussi disponibles au siège de la FAPE situé dans l’immeuble Essor, angle de la rue des remparts et de la rue Colette, bureau n°21 au 2ème étage (ouvert du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 15h).