Le nouveau haut-commissaire Eric Spitz met l'accent sur la transition énergétique

etat polynésie française
1er jour travail HC
Devant le monument aux morts. ©Gouvernement
Le nouveau haut-commissaire, Eric Spitz, a officiellement pris ses fonctions ce matin. Après une cérémonie au monument aux morts à Papeete, il a prononcé un discours devant les autorités de l’Etat et du Pays. Et cela s’inscrit dans la continuité.

Pas d’annonce fracassante pour cette prise de fonction officielle. Parti secrétaire général en 2008, Eric Spitz revient haut-commissaire 14 ans plus tard. Et il signe la continuité des actions de l’Etat. "J'ai bien en tête les engagements du président de la République lors de son passage fin juillet 2021, dans le domaine de la sécurité, de la santé, de l'insertion, de la solidarité de l'Etat, de la transition énergétique ou du nucléaire", a-t-il dit dans son discours à la résidence du haut-commissariat.

1er jour travail HC
Arrivée du haut-commissaire et des autorités du Pays sur l'avenue Pouvanaa a oopa. ©Haut-commissariat

Parmi les premiers dossiers : le fonds d’investissement pour les énergies renouvelables…7 milliards cfp qui devraient être débloqués d’ici la fin de cette année pour soutenir tous les projets qui tendent vers la transition énergétique. "Ca doit servir à tous les projets qui sont au service de cette transition énergétique. Essayons de dépenser tout l'argent que nous avons avant d'essayer de se battre comme s'il n'y en avait pas assez. Donc je pense que tous les projets qui sont bons pour la planète d'où qu'ils viennent ont vocation à être financés", a expliqué Eric Sptiz.

1er jour travail HC
Dans la salle du conseil des ministres avec les autres membres du gouvernement. ©Gouvernement

Mais aussi : la lutte contre les violences intra-familiales, le logement, l’eau…entre autres. Autant de dossiers en instance entre l’Etat et le Pays, quel que soit la sensibilité politique. "Ce ne sont pas de nouveaux dossiers, il y a eu d'autres fonds aussi pour la transition écologique, on a changé le nom. Mais c'est une meilleure communication pour que tout le monde puisse y accéder finalement", a estimé Nicole Sanquer lors de cette première journée de travail du haut-commissaire.

Ce dernier et le président du Pays se sont ensuite entretenus une quinzaine de minutes en aparté, avant d’assister ensemble au pré-conseil des ministres.